Chronique : Deux filles + trois garçons – les parents = 10 choses que nous n’aurions pas dû faire

Deux filles + trois garçons - les parentsDernier roman en date de Sarah Mlynovski en France, 2 filles + 3 garçons – les parents = 10 choses que nous n’aurions pas dû faire est paru en fin de janvier dernier (le titre américain est bien plus court et commode : ten things we did, and probably shouldn’t have).

L’auteure américaine est déjà connue pour ses romans destinés aux adolescentes en particulier. Teintés d’humour mais aussi de réflexion, son univers reste résolument ancré dans les relations sociales à l’âge adolescent. Ses œuvres les plus connues sont celles de sa série Rachel W, ainsi que son roman Parle-moi !

Un mensonge en amenant un autre… 

April est une adolescente à la vie normal, mais cette dernière va être chamboulée quand son père lui apprend qu’elle va devoir déménager avec lui et sa belle-mère, pour laquelle elle n’éprouve ni amour ni haine. Comment échapper à la catastrophe qui s’annonce et rester auprès de ses amis, de son petit copain et de son lycée ?

Une seule solution viable sur le moment pour April : mentir à son père et loger chez sa meilleure amie Vi pour le reste de l’année scolaire. Une solution parfaite pour les deux parties en apparence… mais la mère de Vi n’est jamais là, elle est en tournée pour un spectacle à Chicago.

En somme, deux adolescentes sont livrées à elles-mêmes volontairement vont s’en donner à cœur joie pour faire les pires idioties de leur vie !

Deux filles + trois garçons - les parents usPeu réaliste, mais c’est pas grave !

Les aventures loufoques et trépidantes d’April et Vi sont loin d’être crédibles. Le fait que son père la laisse vivre chez sa meilleure amie ne tiens déjà guère la route, mais quand en plus elle reçoit une somme considérable comme argent de poche (environ 1000 dollars par mois), on peut s’insurger du peu de réalisme du roman.

Mais est-ce vraiment grave ? Je pense que non, car on s’éclate littéralement à suivre les pitreries de ces deux filles hautes en couleurs.

Le roman est découpé de façon très simple : un chapitre = une de ces fameuses choses qu’April et Vi n’auraient pas dû faire. Au programme, adoption d’un chat, charme de garçons et achat d’un jacuzzi ! On s’amuse, mais on se prend également à s’attacher à April, un personnage qui même s’il n’a pas les pieds sur terre est attirant.

Chose intéressante, April aborde pour la première fois sa sexualité au cours de ce roman. La partie « explicative » de comment se prépare une première fois est plutôt bien faite. Loin d’être une leçon de morale ou un cours de biologie, l’auteure y explique toutefois à travers ses personnages les bonnes actions à suivre (préservatifs, etc.).

Mais alors, où ces délires d’ados vont-ils vous conduire ? A vous de le découvrir ! Quoi qu’il en soit, pas une seconde d’ennui dans ce roman fun, un peu fou et surtout très drôle. A mille lieues de la première impression donnée par la couverture et son titre, on se retrouve avec un ouvrage qui nous fait passer un très bon moment, sans se prendre au sérieux. Parfait dès l’âge de 14 ans.

Cette chronique a été rédigée pour le site ActuSF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *