Chronique : Les 100 portes secrètes

les 100 portes secretesQuand les musées sont une porte vers un autre monde…

Il y a une dizaine d’années est sorti un album jeunesse prénommé Le livre disparu, publié aux éditions Circonflexe. Il fait écho au livre les 100 portes secrètes qui vient d’être publié chez Albin Michel Wiz, par le même, Colin Thompson. On y retrouve le même monde onirique où une bibliothèque est un univers, et où chaque livre est une maison…

Un musée pour terrain de jeu

Tous les soirs, après la fermeture du musée, le jeune Peter a le musée pour lui tout seull. Son grand père est le gardien des clés du musée, et vit donc dedans avec sa fille et son petit-fils. Mais un jour, le monde de Peter va se transformer, quand au détour d’un passage secret il rencontre une très très vieille femme qui lui donne un mystérieux livre avec pour seule et unique consigne : Ne Pas le Lire. Ainsi commencent les aventures de Peter dans le musée… et dans un autre monde…

Quand les livres deviennent un monde à part entière

Peter atterrit malgré lui dans un monde fait uniquement de livres ou chaque ouvrage est une maison ; leurs habitants voient leur personnalité très liée au livre dans lequel ils habitent. Ainsi se monde-bibliothèque est rangé comme suis : dans les premiers étages, les ouvrages dits classiques ;  on y incluse toutes les littératures à travers le monde et les époques. Mais au fur et à mesure que l’on monte dans les étagères, les ouvrages sont de plus en plus abîmés, esquintés, noircis… au-delà d troisième étage il est interdit de se promener sous peine de ne jamais revenir…
Cette idée d’un monde fait de livres est riche mais mal exploitée, pas assez creusée, on aurait apprécié plus de détail quand aux « quartiers » de livres décrits de façon trop brève.

Une histoire qui fonctionne… presque

Les 100 portes secrètes réunit tous les ingrédients qui auraient pu en faire un bon livre, mais malheureusement, l’alchimie ne prend pas. Des dialogues trop décousus (problèmes de traduction ?), des personnages pas assez attachants et trop passe-partout sont les gros points noirs de cet ouvrage.

Les 100 portes secrètes est donc un livre sympathique mais loin d’être extraordinaire ; il séduira peut-être les jeunes lecteurs entre 10-12 ans pour son univers résolument fantastique dans la lignée d’œuvres telles que l’histoire sans fin, à la frontière du rêve et de la réalité avec une quête et un jeune héros élu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *