Chronique : Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel – Tome 1 – L’alchimiste

alchimiste scottVoici le premier tome de la trilogie de l’Alchimiste par Michael Scott. L’histoire se passe à notre époque, aux Etats-Unis. Tout commence dans une petite ville bien tranquille, dans un salon de thé et une petite librairie. Josh travaille dans cette librairie tandis que sa sœur jumelle, Sophie, travaille dans le salon de thé. Tout va pour le mieux, mais leur train-train quotidien va très vite se transformer en journée de folie mêlant magie et révélations sur le passé des civilisations humaines. En effet, le propriétaire de la librairie n’est autre que le célèbre alchimiste Nicolas Flamel ! Ainsi commence l’aventure des jumeaux, mêlés malgré eux à la magie et au destin de l’humanité.

Il faut avouer que l’Alchimiste démarre vite, mais ne devient réellement intéressant qu’au bout d’une bonne centaine de pages, lorsque que le temps des révélations  et de la pratique de l’alchimie commence. Michael Scott ayant vraiment fait preuve d’une belle imagination au niveau des mélanges  des différentes mythologies tout en mélangeant légendes et création. Ainsi, le premier tiers du livre est une course effrénée avec quelques découvertes de la part des jumeaux, amis rien de bien extraordinaire.

La seconde partie en revanche devient assez pimentée, le lecteur étant initié à l’art subtil et fermé de l’alchimie ! Enfin, la troisième et dernière partie s’enchaîne très rapidement et donne très envie de s’attaquer au tome 2 : Magicien.

En somme, affaire à suivre après ce premier tome vraiment sympathique, mais dont on peux espérer une suite un peu plus prenante.

7/10

AUTEUR :
TRANCHE d´ÂGE :

Une réflexion au sujet de « Chronique : Les secrets de l’immortel Nicolas Flamel – Tome 1 – L’alchimiste »

  1. Lauriane

    J’avais lu l’extrait qu’il nous donne en librairie et j’avoue que ça donnait envie, tu viens de confirmer! Merci bien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 16 =