Chronique : La vie du bon côté

L’histoire d’un grand-père insupportable qui malgré par ses plaintes répétées et ses simagrées va réussir à redonner le goût de la vie à son petit-fils !

Premier roman de Hada Keisuke à paraître en France, La vie du bon côté est sorti lors de la rentrée littéraire 2017 chez Picquier. Même si l’on n’est pas dans le genre feel good book, vous découvrirez un roman drôle et original qui nous donne un peu de positivisme… mais d’une étrange manière !

Un jeune homme qui s’est laissé vivre…

Kento a maintenant 28 ans, n’a pas de travail et vit toujours chez sa mère. Les journées sont longues à la maison, surtout que son grand-père habite avec eux et qu’il n’est pas des plus agréables à vivre…

Toujours à geindre, se plaindre, énoncer des banalités, pleurer sur sa force disparue et ses multiples bobos, il est insupportable.

C’est ainsi que Kento décide de prendre les choses en main. Etant donné que son grand-père n’arrête pas de dire qu’il veut en finir avec la vie, le jeune homme décide de l’aider… à son insu ! Au lieu de l’aider à marcher ou à garder son indépendance, Kento va tout faire pour faciliter la vie de son grand-père et l’empêcher de faire le moindre exercice ou effort.

Ainsi, il sera de plus en plus dépendant et fatigué pour la moindre chose ! Un plan étrange et tordu qui pourrait bien fonctionner quand on voit l’état d’esprit de l’insupportable grand-père…

Mais et si cette idée « charitable » était un nouveau point de départ pour Kento ?

Un roman à la logique originale et à l’histoire sympathique

La vie du bon côté est un roman qui nous fait passer un bon moment de lecture même si il ne restera pas dans les mémoires. On peut avant tout souligner les réflexions originales (et non dénuées de sens malgré leur jusqu’auboutisme de son personnage principal) de Kento.

Au début de ce roman, on se sent triste, maussade, le moral dans les chaussettes… ce n’est qu’au fil des pages, que comme notre narrateur, on reprend goût à la vie. Car ce qui devait être une solution pour « aider » son grand-père va finalement devenir une bouffée d’air frais pour Kentaro.

Y aura-t-il au final une véritable solution quant aux plaintes ininterrompues du grand-père ? Oui… et non ! Disons simplement qu’il n’est pas aussi mal qu’il le croit. Ou qu’il veut le faire croire… et que Kento va trouver à travers lui un objectif de vie.

……

Alors, que penser de ce roman japonais ? Il est original (comme souvent avec les auteurs japonais), certes, mais un peu plat. La conclusion est vague, manquant d’une réelle fin pour moi. Cependant, on passe un très agréable moment de lecture, parfois drôle, parfois triste et sombre. L’histoire reste quoi qu’il en soit toujours fluide et aisée à lire, alors… pourquoi pas !

AUTEUR :
TRANCHE d´ÂGE :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *