Chronique Jeunesse : L’ogre au pull rose griotte

L'ogre au pull rose griotteUne suite haute en couleurs et encore meilleure que le premier opus !

Souvenez-vous, en 2014, L’ogre au pull vert moutarde avait débarqué en librairie, lançant au passage la collection Pépix. Deux ans plus tard, il revient ! Mais il a eu le temps de changer de pull (il était temps…) en passant du vert moutarde au… rose griotte, oui !

A la plume, nous retrouvons la talentueuse Marion Brunet (La gueule du loup, Dans le désordre) et à l’illustration, Till Charlier (Jean-Yves à qui rien n’arrive, Huit farces pour collégiens), tout est donc en place pour une toute nouvelle aventure…

Une idée un peu folle signée La Boule

De retour au Foyer pour enfants, la petite équipée formée par Abdou, La Boule et Yoan est devenue un vrai modèle. Abdou en particulier est totalement encensé par les plus jeunes de l’établissement. Après tout, sauver l’établissement d’un ogre affamé à de quoi rendre populaire ! Mais maintenant qu’elle sait que les ogres existent, La Boule compte bien se servir de cette information pour se débarrasser de son horrible beau-père…

L'ogre au pull rose griotte intérieur

Une suite géniale et débridée

Comme dans le premier tome, l’histoire démarre immédiatement, pour ne plus nous lâcher… Mais ce second opus est encore plus efficace et prenant : La Boule et son idée saugrenue de faire dévorer son beau-père par le fameux ogre au pull vert moutarde, la vadrouille en forêt, un groupe d’ogres bikers, une rencontre à un festival très rock de sorcières… Vous aurez tout votre content d’aventures !

Autre avantage de cette nouvelle aventure champêtre et fantastique, vous n’êtes pas obligés d’avoir lu le premier tome pour apprécier l’histoire. En effet, il y a une petite piqure de rappel dès le début du roman qui suffit largement pour avoir un petit historique.

Bref, le tout est enlevé, drôle, très créatif et surtout… inattendu ! En effet, comme vous pourrez le constater vers la fin de cette histoire, la conclusion sort des sentiers battus. Mais chut… je n’en dirais pas plus.

 ….

Pour conclure, ce second opus de la saga de l’ogre (quelle que soit la couleur de son pull) est top. Et même plus que ça, car je l’ai de loin préféré au premier tome. Ici, Marion Brunet montre toute sa créativité et sa façon bien à elle de conter une histoire complètement originale et carrément barrée ! Et ce n’est pas fini… le prochain opus est pour bientôt, et cette fois-ci, l’ogre n’aura pas de pull et sera complètement… à poil ! Oui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *