Chronique Jeunesse : Gurty – Tome 4 – Printemps de chien

Toujours aussi fou, drôle et désinhibé ! Gurty est la plus attachante (et la plus extravagante) petite chienne que vous pourrez découvrir dans la littérature jeunesse.

Quatrième tome des aventures de Gurty, Printemps de chien est paru aux éditions Sarbacane en avril 2018, dans la collection Pépix. Pour ceux qui ne connaissent pas la série Gurty, vous pouvez lire les ouvrages dans le désordre si vous le souhaitez ! Ce quatrième opus a connu l’un des meilleurs démarrage de la collection depuis sa création, bravo à lui.

Son auteur, Bertrand Santini est ultra-créatif, on lui doit notamment : Le Yark, Miss Pook et les enfants de la lune, Hugo de la nuit, L’étrange réveillon

De nouvelles vacances à faire !

Gurty est de retour avec de nouvelles vacances ! Mais avant d’arriver en Provence, il faut déjà prendre un moyen de transport… et comme le train qui roule est complet, Gurty et son maître vont prendre… le train qui vole ! (l’avion, quoi). Et dès le début, voici que le ton est donné… pour notre plus grand bonheur de lecteur, et ce quel que soit notre âge…

Tout aussi génial que les précédents, Gurty ne s’essouffle pas

« Aujourd’hui, il a fait encore un temps à mettre un chien dedans. Alors je suis sortie. »

Printemps de chien a beau être le quatrième tome de la saga, on ne s’ennuie toujours pas à sa lecture, et c’est tant mieux ! Nous voici à nouveau à gambader avec l’écureuil qui fait hihi, Tête de fesses et bien entendu… Fleur, la meilleure amie de Gurty.

Ici, de nouveaux personnages font leur apparition, comme les grenouilles (qui terrifient Gurty avec leurs rires), mais aussi des hiboux… et de mystérieux animaux rares. Chut, je n’en dirait pas plus !

La construction décousue et pourtant totalement cohérente de cette histoire fonctionne. On s’amuse toujours autant, on rit, on apprend, on s’amuse des répliques naïves et mignonnes de fleur… et de la verve toujours efficace de Cruty (ainsi surnommée par les enfants insupportables de voisins).

Encore une fois, c’est un sans faute pour Bertrand Santini et sa petite chienne adorée. Que dire de plus sinon que l’on aimerait déjà lire une autre aventure de Gurty ? Il va falloir patienter bien sûr, mais sur le rabat de droite du livre, on peux voir qu’un cinquième ouvrage est annoncé : Vacances chez Tête de fesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × cinq =