Chronique : Gardiens des Cités Perdues – Tome 4 – Les Invisibles

gardiens-des-cites-perdues-04Le monde des elfes ne sera plus jamais pareil…

Et c’est parti pour le quatrième (déjà !) opus de Gardiens des Cités Perdues ! Vous pensiez peut-être que Shannon Messenger ne saurait pas se renouveler ou que tout avait été dit ? Et bien non ! C’est encore mieux : plus enlevé, plus dynamique, plus drôle et plus mystérieux aussi… Les Invisibles se dévore… Chronique d’un coup de cœur.

Une allégeance au Cygne Noir pour introduction

Nous laissions Sophie et ses comparses en fâcheuse posture avec une question cruciale. Doivent-ils rejoindre les rangs du Cygne Noir ? Si ils veulent vraiment changer les choses au sein du monde des elfes, la réponse est oui… Plus de faux-semblants ni de messages étranges, cette fois-ci c’est l’équipe qui s’est formée autour de Sophie qui se lance dans l’inconnu. Les dangers sont nombreux, les faux amis encore plus, mais cette histoire promet d’être à nulle autre pareille…

Plus de magie, plus de suspense, plus de… tout !

Vous l’aurez rapidement compris, ce quatrième tome des Gardiens des Cités Perdues est écrit de main de maître. Là où certaines séries s’essoufflent, Shannon Messenger tient ses lecteurs en haleine jusqu’au bout. Son imagination n’a pas de limites : on découvre encore tout un nouveau pan de magie qui jusque là nous était totalement inconnu.

Après les étoiles interdites, les marqueurs ogres et les esprits qui volent en éclats, nous voici face à d’autres formes de magie. Souvenirs cachés ou conservés ailleurs, passages mentaux secrets, étrange mal qui infecte une des espèces les plus braves des Cités Perdues…

Comme vous pouvez le constater, nos héros on de quoi être dépassés par la situation, mais ils tiennent bon. Vous assisterez à des scènes difficiles, émouvantes et fortes. Ici, plus question de Foxfire – la prestigieuse école des elfes – nos héros sont devenus des renégats et ont tout quitté pour sauver leur monde malgré lui… Quant au Conseil, ses membres semblent avoir perdu tout sens commun et décrètent Sophie et ses amis hors-la-loi. Autant dire que leurs missions relèvent alors de la haute voltige !

Vous assisterez paradoxalement à plus de d’humour dans ce tome (je pense notamment à la scène avec Monsieur Câlin), mais aussi à plus de noirceur. Le Cygne Noir est ainsi prêt à certaines extrémités inattendues. En somme, tout s’articule à merveille et les presque 700 pages qui composent le roman se dévorent littéralement.

…..

Ouvrir la porte des Cités Perdues, c’est découvrir un monde dans lequel on plonge à corps perdu. Pour moi, c’est tout simplement l’une des meilleures série jeunesse fantastique du moment. Elle n’a rien à envier aux sagas fantastiques telles que Harry Potter, A la croisée des mondes ou Alcatraz.

Alors, oui, ce quatrième tome est une réussite, et il surpasse même les précédents, un magnifique tour de force ! A quand la suite ? Début 2017 !

2 réflexions au sujet de « Chronique : Gardiens des Cités Perdues – Tome 4 – Les Invisibles »

  1. Mallou14

    J’ai adoré ce tome ! Un vrai coup de coeur pour cette histoire, ces personnages. J’ai aimé l’évolution plus sombre en effet dans ce tome quatre, j’ai hâte de découvrir la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *