Actualité éditoriale : L’héritière, la nouvelle série à sensation de Gallimard

L'héritière 1 couverture provisoireElle arrive le 10 avril prochain dans les librairies françaises, et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette parution est diaboliquement tentante. Sa couverture accrocheuse, son résumé… tout participe à l’envie de découvrir L’Héritière.

Lire la chronique du premier tome de L‘Héritière ici.

Tout premier roman de Melinda Salisbury, L’Héritière est également le premier tome d’une trilogie de dark fantasy qui promet d’être aussi sombre que fascinante… L’ouvrage est sorti aux Etats-Unis en février 2015 sous le titre The Sin Eater’s Daughter. Le public de base visé pour ce roman sont les adolescents d’environ 14 ans.

Vous pouvez d’ores et déjà en découvrir la couverture française (encore non définitive). Mais elle sera très similaire à celle-ci, Gallimard ayant décidé de reprendre l’illustration du roman en version originale qui a fait son petit effet à la Foire de Bologne. Pour découvrir ce que cette nouveauté vous réserve, voici le résumé du premier tome.

Quatrième de couverture :

Twylla, dix-sept ans, est une élue, l’incarnation de la fille du dieu de la vie et de la déesse de la mort. Depuis ses treize ans, elle vit dans le château de Lorture où, bien qu’elle soit promise au prince, elle ne participe pas comme les autres à la vie de la cour.

Car Twylla est, en quelque sorte, le bourreau de la reine. Nourrie chaque mois d’un poison mortel contre lequel elle est immunisée, elle exécute les traîtres du royaume. Simplement en les touchant. Ce statut l’afflige au plus haut point – et l’isole cruellement. Alors, quand son nouveau garde, Lief, charmant et rebelle, cherche à se rapprocher d’elle, Twylla se laisse aller aux confidences… et aux sentiments. Mais elle est fiancée au prince, auquel elle se sent liée, et redoute la cruauté de la reine. Tout bascule quand elle apprend que son rôle n’est qu’un mensonge et que la reine a tout inventé pour asseoir son pouvoir… Dans cette intrigue machiavélique aux sombres secrets, Twylla devra trouver sa vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *