Chronique Jeunesse : Typos – Tome 1 – Fragments de vérité

Typos 01Un roman d’action qui met l’accent sur l’information… et ceux qui détiennent le pouvoir de la transformer

Typos est le premier tome d’une nouvelle série de l’Italien Pierdomenico Baccalario. Fragments de vérité sortira ainsi le 7 mai prochain aux éditions Flammarion. Le nom de l’auteur ne vous dit peut-être rien, mais il a écrit une série de romans fantastiques pour la jeunesse très connue : Ulysse Moore (dont le douzième tome vient de sortir en avril dernier). Il a également écrit la série Century.

Avec Typos, l’auteur entre cependant dans un tout nouvel univers où il est question de manipulations de l’information et d’exploitation des masses par ce biais. Entre roman d’espionnage et d’action, partez à la découverte de la technologie et des méfaits qu’elle peut engendrer…

Typos : Journal clandestin pour ceux qui veulent une autre version de l’information

Ils sont quatre adolescents à combattre la désinformation à leur échelle par le biais du journal clandestin Typos, diffusé dans des lieux très précis et sûrs. Mais ils ne sont pas seuls : aidés par la Sibyl Grace, professeur ainsi que le mystérieux Seth. Cette petite troupe lutte contre le K-Lab, une entreprise qui permet à tous ceux qui en ont les moyens de falsifier l’information.

Évidemment, ceux qui en ont les moyens font partie des plus hautes strates de la société : politiques, grosses entreprises… Vous voulez cacher le fait que votre structure est extrêmement polluante ? Pas de problème. Le financement de votre dernière campagne politique n’est pas très net ? K-Lab est là pour ça aussi…

C’est contre cette désinformation assumée et décomplexée que luttent les quatre adolescents Gipsy, Morph, Arlequin et Dusker… mais sont-ils à la hauteur face à une organisation d’une telle puissance ?

Typos 01 VODe l’espionnage teinté de fantastique dans une ville d’un futur proche

Nous ne savons pas quand se déroule l’intrigue de Typos, mais quelques indices nous permettent de deviner que c’est dans notre futur. En effet, les objets dont nos héros se servent sont légèrement plus évolués, les technologies plus avancées… L’intrigue se déroule à Maximum City, une super métropole imaginaire (est-ce un clin d’œil au roman éponyme de l’auteur indien Suketu Mehta ?).

Mais où est donc la partie légèrement fantastique dans tout cela ? Elle réside dans ce que sont les quatre héros, ainsi que certains de leurs ennemis. Morph peut ainsi changer son apparence et déplacer ses yeux, sa bouche, etc. Gipsy ne ressent ni la douleur ni de plaisir d’ordre physique. Arlequin est allergique aux mensonges : quand quelqu’un tente de lui conter une fable, des démangeaisons le parcours sur tout le corps… Voilà pour une partie des capacités surnaturelles de la petite équipée.

Ces pouvoirs étranges dont ont ne sait d’où ils sortent leur seront très rapidement utiles… d’autant qu’un grand événement se prépare, ils en sont sûrs. Mais quel est-il ? Quoi qu’il en soit, le K-Lab est sur les dents… et les réseaux sont extrêmement surveillés, y compris ceux censés êtres cachés.

Un bon roman introductif qui pousse les lecteurs à l’interrogation

Typos n’est pas un roman à l’intrigue explosive, mais il pousse à se forger sa propre opinion sur notre monde d’aujourd’hui. Que ce soit notre présent ou notre passé, les puissants de ce monde ont toujours tenté de manipuler ou de déformer la réalité à leur avantage. Il en est de même dans le roman futuriste de Pierdomenico Baccalario, aiguillant le lecteur vers l’introspective et la réflexion. Cette première incursion dans l’univers de Typos est distrayante et nous fait découvrir de nombreuses technologies.

L’action se révèle être directe et rapide, les chapitres sont courts. Tout est fait pour immerger facilement et avec efficacité le lecteur. Les fans des séries telles qu’Alex Rider, Conspiration 365 ou encore Cherub devraient aimer ce nouvel univers et ses enjeux. On appréciera également le petit côté fantastique du roman, sans que cela tourne uniquement autour de cela.

 …..

Que conclure de ce premier opus ? Le plus important à mes yeux est vraiment l’accent mis sur la remise en question des informations que l’on nous donne : sont-elles fiables ? Faut-il les vérifier ? Typos est également le genre de livre qui montre qu’il n’est pas nécessaire d’être nombreux contre un ennemi puissant et qui semble inébranlable ; il faut avant tout être plus malin que lui et motivé.

Ce premier tome est donc plutôt réussit et se lit très vite ! On attend d’en savoir plus sur le mystérieux K-Lab et les enjeux globaux du journal clandestin Typos qui n’en a pas fini avec les mensonges en tous genres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *