Chronique : Nina Volkovitch – Tome 2 – Le souffle

Nina Volkovitch 02A la découverte des pouvoirs hors du commun de Nina…

Carole Trébor est une auteure française qui a déjà plusieurs ouvrages à son actif, mais elle signe son premier roman avec Nina Volkovitch, aux éditions Gulf Stream. Elle a également écrit des albums pour enfants : Alain le lapin magicien, Ernesto le coq acrobate, ainsi que le livre-documentaire Derrière le petit écran.

Nina Volkovitch est une série qui se déroule en pleine Russie Soviétique. A l’heure où Staline assoit son autorité sous toutes les formes possibles (répression, destruction d’œuvres culturelles non-conformes aux idées du Parti, etc…) la jeune Nina est en pleine découverte de ses pouvoirs qui pourraient bien changer la donne pour l’un des camps…

A la découverte du monastère caché…

Après sa course-poursuite effrénée du premier tome, Nina se retrouve dans un monastère bien spécial, caché aux yeux de ses ennemis. Elle va y faire son initiation et découvrira ce qui fait d’elle un être si spécial, mais avant cela, elle va devoir exceller à la peinture d’icônes… jusqu’à atteindre la perfection. Patience et persévérance seront les maîtres mots de son apprentissage.

De nouvelles amitiés vont se créer en la personne de Zita, Rita et Anton. Mais jusqu’à quand Nina pourra-t-elle parfaire ses connaissances de la magie avant d’être rattrapée par ses poursuivants ?

Une suite riche en péripéties

Encore une fois, arole Trébor ne nous laisse pas en reste et déploie des trésors d’imagination pour nous happer dans son intrigue à l’univers original. Entre fantastique, aventure et missions de haut vol, impossible de s’ennuyer.

On en découvre beaucoup plus sur les fameux anges et le pouvoir de Nina, mais également sur l’histoire de sa famille.

Le monde de la peinture prend encore une place importante dans l’intrigue, mais sans jamais être fastidieuses. Carol Trébor mélange à la fois fantastique et informations réelles historiques de façon efficace et pertinente.

Les meilleurs passages restent toutefois selon moi ceux il y a une action presque oppressante, notamment la scène du musée, aux trois-quarts du roman.

En conclusion, ce second tome est tout à fait honorable et donne très envie d’avoir le mot de la fin : Le combat, qui paraîtra le 2 mai prochain. Espérons que tous les non-dits seront tous dévoilés, car pour le moment, beaucoup de mystères planent encore autour du cas Nina.

 7/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *