Chronique : La Tour Sombre – Tome 1 – Le Pistolero

toursombre01pistolero.jpg

Ce premier tome parmi les sept composant la série de la Tour Sombre peux être considéré comme une grande introduction à l’univers de Roland, le Pistolero (le dernier de tous les pistoleros) et du mystérieux homme en noir…

Je dois avouer qu’à la fin du livre, j’étais intriguée, curieuse et toujours autant dans le flou. Eh oui, on ne sais pas grand chose sur cette Tour Sombre même après lecture du premier tome. L’homme en noir est toujours intriguant et le but du pistolero est encore moins compréhensible qu’avant, d’autant qu’il ne sais pas vraiment lui-même ce qu’il cherche si ce n’est qu’il doit absolument trouver la Tour, quitte à en mourir.

Je crois que pour se faire une vraie idée de l’œuvre qu’est la Tour Sombre, il faut continuer à suivre les traces du Pistolero, c’est pourquoi il va m’être dur de noter ce livre ou beaucoup de choses sont dites, mais pas assimilables tant que l’on a pas compris l’ouvre dans son ensemble.

Mais une chose est sûre, après lecture de ce premier tome on devient curieux, très curieux

 

AUTEUR :
EDITEUR :
TRANCHE d´ÂGE :

Une réflexion au sujet de « Chronique : La Tour Sombre – Tome 1 – Le Pistolero »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 9 =