Chronique : Le Lit

Le litUn rendez-vous manqué…

Terminer ce livre a été pour moi une réelle épreuve, et je ne suis même pas tentée de réessayer de lire du Anne Bragance, du moins pour le moment. Le Lit est un livre plat et monotone où les personnages se croisent sans rien apporter ni à l’histoire ni au lecteur. Le contexte est simple : c’est l’histoire d’une femme qui a vécu quinze années avec le même homme, et du jour au lendemain… il l’a quitte sans réelles explications….étrange.

Mais ça le devient encore plus lorsque pour « se venger » et « s’expier » de ces quinze années, elle décide de coucher avec quinze hommes différents. S’ensuit le corps de l’histoire elle même, elle est avec le septième de ses « invités », mais celui-ci est différent ! Il l’écoute, il veut qu’elle se confie à lui, et pas seulement ressentir un plaisir physique grâce à elle….

Le livre est triste jusqu’à la dépression et ce sans réelles explications, les personnages ne sont pas creusés… le lien entre les deux personnages ressemble a une vague thérapie sans réel attrait. On ne sait pas grand chose ni du mari parti, ni du septième amant, son histoire aurait pu être intéressante à développer. De plus, l’image de cette femme quand elle était avec son mari était horrible pour moi : tout les jours, elle lui écrivait une lettre où elle lui racontait sa journée, tout ce qu’elle avait fait pour lui, lui renouvelait son amour… et lui s’en fichait.

Enfin, tout ça pour dire que ce livre est une bizarrerie boiteuse et que je ne le vous conseille pas le moins du monde.

Note : 2/10

 

AUTEUR :
GENRE : Littérature
TRANCHE d´ÂGE :

2 réflexions au sujet de « Chronique : Le Lit »

  1. celinemosaique

    Ca me fait rire de retomber sur ce livre… Je l’avais loué à la bibliothèque, je l’ai lu et je l’ai perdu, la bibliothèque mas poursuivi pendant des années pour que je rembourse ce livre… Mais non, ce n’était pas question de payer pour ça et de faire encore en plus du tort aux autres… Aujourd’hui encore j’évite cette bibliothèque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 11 =