Chronique : La romance de Ténébreuse – Intégrale 1 – Tome 1 – La planète aux vents de folie

La romance de Ténébreuse intégrale 01Une réédition qui permet de (re)découvrir un cycle majeur de l’imaginaire…

Attention : Ce roman est une intégrale qui regroupe trois titres du cycle de La romance de Ténébreuse : La planète aux vents de folie, Reine des orages, et La belle fauconnière. Nous chroniquons ici uniquement le premier roman sur les trois inclus dans l’ouvrage.

Le roman la planète aux vents de folie est le tout premier à initier les lecteurs à l’univers dense et fascinant de Ténébreuse écrit par l’auteure américaine ultra prolifique Marion Zimmer Bradley.

Le cycle de Ténébreuse regroupe plus d’une vingtaine d’ouvrages au total se déroulant tous sur la planète éponyme. De sa découverte hasardeuse au développement des êtres humains s’y étant crashés (le tout sur de très nombreuses générations), M.Z. Bradley nous offre ici l’œuvre d’une vie.

Pour remettre ce cycle mythique à l’honneur, les éditions Pocket ont ainsi décidé de rééditer son œuvre sous forme d’intégrale sous un format pratique et agréable à la lecture. Ce premier volume regroupe les trois premiers ouvrages selon l’ordre chronologique de l’œuvre : La planète aux vents de folie, Reine des orages et La belle fauconnière. Une deuxième intégrale est déjà prévue pour le mois d’avril, et une troisième pour juillet.

Quand un vaisseau créé un chamboulement à l’échelle d’une planète…

L’histoire de Ténébreuse commence quand un vaisseau en provenance de la Terre s’écrase sur une planète inconnue. Les systèmes sont fortement endommagés et une réparation du vaisseau semble possible mais promet de durer de longues années.

Très vite, nous faisons la connaissance de nombreux personnages, tous scientifiques de leur état, leur but premier étant de coloniser une planète : géologue, xénobotaniste (étude de plantes issues d’autres planètes), zoologue, microbiologiste, docteurs, etc. Tout ce beau petit monde va devoir s’adapter et penser sur du moyen terme afin de s’extirper de cette planète aux propriétés inconnues afin de rejoindre celle qu’ils doivent coloniser à la base.

Mais rien n’est simple, surtout quand une partie de l’équipage se voit déjà chez lui de façon permanente sur la planète, percevant le crash comme un signe. Des clans se forment, des amitiés se nouent et les tensions restent, l’avenir des collons devenant de plus en plus incertain au fil des découvertes qu’ils font sur la planète…

Un huis clos à l’échelle d’une planète

Tome purement introductif et assez court, La planète aux vents de folie n’en reste pas moins intéressant par différents aspects. On y découvre les propriétés étranges et terrifiantes de la planète sur le plan psychologique pour ses nouveaux habitants : hallucinations collectives (visuelles, auditives…), troubles de la personnalité, etc.

La psychologie prend également une place très importante dans le monde qui nous est offert. Des clans et des alliances se forment, certains en faveur d’une installation définitive sur la planète d’autres dans le but de partir le plus rapidement possible (cette option prendrait tout de même cinq ans).

Les personnages féminins sont très volontaires et bien loin d’être en retrait, illustrant les élans féministes dont M.Z. Bradley fait souvent preuve à travers son œuvre.

Fascinant, mystérieux, ce premier opus donne envie de se plonger corps et âme dans l’univers florissant et splendide de Marion Zimmer Bradley. Elle signe avec cette œuvre le cycle de sa vie et celui de toute une génération de lecteurs. Chronique rédigée pour le site ActuSF.

EDITEUR :
TRANCHE d´ÂGE : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *