Chronique : La mission de l’ambassadeur – Chroniques du magicien Noir – Tome 1

chroniques magicien noir 01Une nouvelle incursion dans le monde fascinant de Trudi Canavan… 20 ans plus tard !

Trudi Canavan est une auteure australienne qui a déjà plusieurs saga à son actif : La trilogie du Magicien Noir, L’âge des cinqLes chroniques du magicien noir est sa dernière série en date. Sorti en sous forme reliée aux éditions Bragelonne en février dernier, la mission de l’ambassadeur est le premier tome de la nouvelle trilogie de Trudi Canavan qui se déroule 20 ans après la trilogie du magicien noir. Pour apprécier à sa juste valeur ce nouveau cycle, il vaut mieux avoir lu le précédent, sans quoi la lecture s’en retrouve quelque peu dépréciée.

On retrouve donc les personnages charismatiques qui ont fait le succès de la première série ; ces derniers, dotés d’une maturité nouvelle ont encore beaucoup d’intrigues à démêler et d’aventures à vivre.

De retour en Kyralie

De l’eau à coulé sous les ponts depuis la Dernière bataille, Sonéa est devenue la Magicienne Noire de la Guilde, respectée mais tenue sous haute surveillance.
La population pauvre et modeste de la ville a maintenant accès à l’étude de la magie si son potentiel est suffisamment remarquable. Mais il reste d’inévitables clans au sein de la Guilde : les jeunes apprentis issus de familles aisées ne se mélangent pas.

Un entrelacs d’intrigues et de mystères très bien construit

Ce premier tome, loin d’être redondant, nous invite à nous pencher sur pas moins de quatre problématiques différentes : Cery et sa quête d’un meurtrier à la Jack l’Eventreur qui sévit en ville ; Sonéa et ses difficultés à faire régner le respect entre toutes les parties au sein de la Guilde, mais aussi sa lutte contre le poerri, une nouvelle drogue dont le réseau s’étend en ville et détruit des vies dans toutes les couches de la société sans distinction ; Lorkin, le fils de Sonéa devenu assistant de l’ambassadeur Dannyl dans le pays de leurs anciens ennemis : les Akariens, ce qui est loin d’être sans danger ; et enfin Dannyl, devenu l’ambassadeur officiel de la Kyralie doit veiller à ce que lui et Lorkin ne fassent pas le moindre faux-pas, car ce qui peut être bien perçu en terre Kyralienne peu peu être considéré comme la pire des offenses en Kyralie…

Un roman policier sur fond de fantasy

La force des romans de Trudi Canavan réside autant dans les intrigues qu’elle tisse que dans la façon dont elle les met en avant. Son don pour la mise en scène fait merveille et les chapitres se dévorent à la chaîne sans que l’on s’en aperçoive.

A peine commence-t-on à se pencher et à réfléchir à un des mystères qu’un autre élément s’ajoute, annulant toute déduction ultérieure.

En réalité, ce que nous propose tout simplement Trudi Canavan, c’est un roman qui tire les ficelles du genre policier tout en utilisant les bases classiques et efficaces de la fantasy traditionnelle (plus une part de création originale bien entendu). Et ça fonctionne diablement bien.

Ces intrigues principales entremêlées et d’autres qui s’y ajoutent rendent ce premier tome très intéressant. Trudi Canavan confirme ici le succès qu’elle avait eu avec sa première trilogie et va même plus loin dans sa démarche en rendant ses personnages encore plus réalistes, plus passionnants.

AUTEUR :
GENRE : Fantasy
EDITEUR :
TRANCHE d´ÂGE :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *