Chronique BD Jeunesse : Hôtel Etrange – Tome 2 – La mélodie du Grogrouille

Hotel etrange 02Une nouvelle incursion dans l’univers merveilleux de l’Hôtel Etrange.

Second tome de la série de bd Hôtel Etrange, La mélodie du Grogrouille nous permet de renouer avec les personnages attachants découverts dans le premier tome : Kaki, Marietta, Mr Snarf et les autres sont là, et toujours fidèles à eux-mêmes !

Toujours édité aux éditions Sarbacanne, cet ouvrage sort un an demi après l’arrivée du premier tome, et Katherine et Florian Ferrier nous ont encore préparé de belles surprises.

L’été à l’Hôtel étrange…

Tous les résidents de l’Hôtel sont en pleins préparatifs pour la fête de la musique. Tous sauf… Kaki, la petite créature violette et polissonne qui n’arrête pas de se plaindre et encore de mauvaise humeur et ne demande qu’une chose : la paix. Mais impossible à avoir quand tout le monde est en train de clouer quelque chose ou de faire une répétition de chorale… Kaki s’en va donc le plus loin possible de tout ce tintamarre pour tomber sur… le Grogrouille.

Cette étrange créature a beau avoir un nom terrifiant elle est fait tout à fait inoffensive, et tout ce qu’elle demande, c’est de participer à la fête de la musique en chantant. Le seul problème, et de taille, c’est que le grogrouille chante faux, et même très faux et qu’il ne faudrait pas vexer une aussi grande créature.

Hotel etrange 02 livresEncore un mystère à résoudre pour Marietta et ses amis

Le problème du Grogrouille n’est qu’une partie de l’intrigue, on fait aussi la connaissance de trois brigands (ça ne vous rappelle pas quelques chose ?) qui vont faire une belle frayeur à nos héros. Comme dans le précédent tome on retrouve l’humour qui avait si bien fonctionné, mais aussi les magnifiques illustrations pleines de vies et de couleurs de Katherine Ferrier avec sa façon d’ajouter de petits détails drôles et subtils.

La plus grande force de cette série réside dans le charisme et la facilité de reconnaissance de ses personnages. Kaki, le bonhomme violet jamais content, Mr Snarf, étrange créature qui brille dans le noir et parle étrangement (quand il ouvre la parole, ses bulles sont les seules à être « dégoulinantes ») ou encore Mr Léclair, le grand érudit qui ne peut passer une seconde sans un livre. Tous on un signe de reconnaissance fort et une vraie personnalité, les auteurs l’on bien compris en cultivant cette originalité.

Et donc encore une fois, pari réussi pour le couple d’auteurs. On ne peut qu’aimer l’Hôtel Etrange, c’est drôle, beau, rempli d’imagination et ça ravira tous les enfants dès l’âge de sept ans, et nous aussi les grands.

10/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *