Chronique Jeunesse : Contes afro americains – Frère Lapin prend le frais

frere lapin prend le fraisBienvenue dans le monde merveilleux des contes, et plus particulièrement dans celui des Afro-Américains qui sont particulièrement…rafraîchissants. Certains sont là pour nous conter l’origine des animaux et de particularités physiques, d’autres nous expliquent pourquoi la vie est ainsi faite.

Au rendez-vous : beaucoup d’humour, beaucoup plus que dans les contes déjà présentés dans la collection des Contes du Monde de l’école des loisirs. Mais aussi un œil très critique sur le monde : le racisme (quelques histoires parlent d’esclavage, qui était encore monnaie courante pour les Noirs à l’époque), la différence homme-femme… etc.

Etant donné qu’il y a 14 contes, je ne vais pas vous les décrire tous, mais vous faire une petite sélection de mes préférés (vous trouverez la liste des contes du recueil à la fin de l’article, après le sondage).

Comment le serpent a obtenu ses sonnettes : Un conte très intéressant et très drôle où un serpent qui en a assez de se faire écraser par tout le monde demande à Dieu de faire quelques rectifications sur son espèce pour qu’elle puisse se défendre. Le tout illustré de façon très harmonieuse avec l’esprit du conte.

Ce qui est arrivé à l’Oie : Ce conte n’est rien de moins qu’une métaphore du système judiciaire américain à l’époque où les noirs n’avaient aucun droit. L’histoire commence sur un lac, où une oie nage tranquillement jusqu’à ce que le renard l’attrape et lui dise qu’elle est sur son lac et qu’il va la manger. Mais l’oie ne l’entend pas de cette oreille et demande un procès… sauf que tout les membres du tribunal sont des renards… d’où cette triste conclusion « Maintenant, mes enfants, écoutez-moi bien, quand tout les gens du tribunal sont des renards, il n’y a pas de justice pour les Noirs ».

Comment les femmes ont pris le pouvoir : Pleine d’humour jusqu’au bout, ce conte au titre très explicite est un régal de malice. Les jeunes garçons et les hommes risquent juste de ne pas trop aimer cette conclusion. La force des hommes ne sert pas à grand-chose devant la malice des femmes…

Big Sixteen et le diable : Cette histoire-légende issue du folklore afro-américain a pour but d’expliquer aux enfants la présencedes feu-follet dans les marais, sur les lacs ou encore dans les cimetières. Selon le pays on croise Jack O’Lantern en Angleterre, des âmes en peine en France et… Big Sixteen, celui a qui l’on a refusé l’enfer, aux Etats-Unis.

  • Pourquoi Frère Alligator a la peau rugueuse
  • Comment le raton laveur a eu de la viande pour son dîner
  • Comment le serpent a obtenu ses sonnettes (voir plus haut)
  • Ce qui est arrivé à l’Oie (voir plus haut)
  • L’Eglise divisée
  • Le mot inventé par le diable
  • Comment Nehemiah a gagné sa liberté
  • Frère Lapin prend le frais
  • Le fermier et le serpent
  • Comment les femmes ont pris le pouvoir (voir plus haut)
  • Comment Bill-des-Chemins-de-Fer s’est poursuivi lui-même jusqu’à la maison de sa petite amie
  • Les grands marais du Congaree
  • Tous les enfants de dieu avaient des ailes
  • Big Sixteen et le diable (voir plus haut)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *