Chronique : Code Cool

code cool

Bienvenue dans le monde de la communication, du buzz et des pubs test. Vous allez suivre Hunter tout le long de ce voyage dans un univers complètement différent du notre…on y parle d’Initiateur, d’Innovateur, de grand public (tout ce vocabulaire est emprunté au jargon utilisé en communication publicitaire). Hunter est très attaché à ce monde car c’est un initiateur, c’est à dire qu’il décèle les futures tendances, et à ce titre, il fait partie d’un groupe témoin et visionne des publicités pour les grandes marques qui en échange lui offrent divers produits. Sauf qu’un jour, sa vie tranquille de « gars cool » va se transformer à cause de Jen, une jeune Innovatrice qui s’ignore.

S’ensuit une enquête mouvementée pour les deux ados qui croyaient connaitre l’univers de la com’ et du marketing.

Je trouve ce livre vraiment pas mal, car il est en fait une satyre des grosses entreprises de communication. Scott Westerfeld nous montre les ficelles tirées par les industriels, comment ils nous influencent pour parvenir à leurs fins. Ayant fait des études dans le monde de la communication, je sais que cette image est réaliste, surtout en ce qui concerne les Innovateurs et les autres éléments de la « pyramide du cool » comme elle est appelée ici, sauf que ça s’appelle du buzz marketing dans la vraie vie. Un roman intéressant sur un sujet intéressant sur fond d’enquête, d’aventure et de flirt.

Le seul défaut du livre pour moi, c’est qu’il est un peu difficile de s’immerger dans ce monde quand on ne le connait pas soi-même, car dès les premières pages des termes techniques pas forcément à la portée de tous débarquent pour ne plus nous quitter jusqu’à la fin. Attention donc pour les non-initiés, qui pourraient peut-être pas autant l’apprécier que quelqu’un qui connait un peu les termes et coutumes marketing. Dès 13 ans.

7/10

EDITEUR :
TRANCHE d´ÂGE :

4 réflexions au sujet de « Chronique : Code Cool »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *