Chronique : La Passe-miroir – Tome 1 – Les Fiancés de l’hiver

La passe miroir 01Un magnifique premier roman rempli d’imagination, captivant, dynamique, génial. Une révélation qui changera la face de la littérature imaginaire francophone… mais pas seulement, espérons-le !

Christelle Dabos, qui est-ce donc ? Une auteur qui nous vient de nulle part ? Oui… et non ! En effet, la jeune auteur a gagné le très prestigieux Concours du Premier Roman organisé par Gallimard Jeunesse. Ce prix est plus qu’un tremplin ou une opportunité, c’est une passerelle merveilleuse pour faire connaître au plus grand nombre son œuvre, et cela avec un éditeur exigeant, qui prend grand soin que chaque livre qu’il édite.

La Passe-miroir, c’est une histoire dense, merveilleuse avec une intrigue d’une profondeur rare… chronique d’un coup de cœur mémorable à partager.

Une héroïne presque insignifiante, discrète, animée uniquement par la passion de la lecture

Ophélie est un petit bout de femme en devenir. Petite, discrète, presque effacée, elle ne vit que pour le musée dont elle s’occupe et la lecture des objets qui y sont conservés. Pourquoi mettre le mot lecture en italique ? Car il ne s’agit pas de la lecture au sens où on l’entend habituellement. Ici, la lecture permet de remonter à l’histoire d’un objet en le touchant, on y ressent les émotions de ceux qui l’ont possédé avant, et cela jusqu’à sa création pour les plus doué. Et justement, Ophélie a beau être passe-partout, son don lui, est unique et extrêmement développé. D’autant qu’elle en possède un autre encore plus incroyable et rare : celui de voyager entre les miroirs.

Mais qu’importent les talents d’Ophélie, sa vie va être changée à jamais par… un mariage arrangé avec un homme du Pôle. A force d’avoir refusé des propositions de mariage au sein de sa patrie, Anima, la voici forcée à l’exil pour épouser un inconnu. Elle va devoir quitter tous ceux qu’elle aime, et cela à tout jamais… Mais plus que le déchirement de partir loin et d’abandonner son quotidien et sa famille, Ophélie va devoir faire face à monde cruel, dur et froid qui lui est totalement inconnu. Mystères, intrigue, pouvoirs inconnus, haine… C’est une palette de nouveautés incroyable qui va se heurter à l’innocente et douce Ophélie, et l’intrigue ne fait que commencer !

La passe miroir 01 pocheUne histoire merveilleuse, dense et emplie d’une fantaisie hors-normes

L’univers de La Passe-Miroir est si abondant, si riche que le but de cette chronique ne sera pas de vous le résumer ou de vous le présenter. Premièrement, cela pourrait vous gâcher une partie de l’intrigue, et deuxièmement, c’est un exercice difficile que de résumer un tel ouvrage.

Ce que l’on peu d’ores et déjà dire, c’est que tout comme il y a eu un avant et un après Harry Potter, ou La croisée des mondes, je suis persuadée que cette saga marquera durablement de très nombreux lecteurs de tous âges.

Gallimard y croit d’ailleurs tellement lui aussi que la parution poche du premier tome s’est faite en Pôle Fiction (la collection jeunesse/ado poche de Gallimard) et en Folio, pour les adultes. Oui, il s’agit d’un ouvrage estampillé jeunesse, mais il plaira sans réserves aux adultes aimant un tant soi peu l’imaginaire.

Les idées sont si bien trouvées et les personnages si profonds, attachants et inquiétants qu’il est impossible de ne pas être captivé rapidement par cette histoire hors normes. Vous découvrirez ici un monde de vernis et de paillettes, mais aussi de crasse et de cruauté… Tout n’est qu’apparences et coups fourbes à la Citacielle, et il est impossible de prédire à qui se fier. Thorn ? Le fiancé et promis d’Ophélie ? Le volubile Archibal ? La belle-sœur Bérénilde ?

Imaginez une sorte de cour comme celle d’un roi, avec ses courtisan(e)s, ses serviteurs, ses secrets d’alcôves, ses tromperies… vous aurez ainsi une légère idée de ce qui vous attend, et encore… !

 ….

Il y a de nombreux termes dans ce nouvel univers : Animistes, Dragons (qui n’a pas la signification habituelle), Esprit de famille, Doyennes, Citacielle… Leur force réside avant tout dans l’idée qu’ils portent. Christelle Dabos a réussit à trouver des mots inventifs et surtout très parlants pour porter son univers.

Pour conclure, cette nouvelle grande saga fantastique est à classer immédiatement dans les incontournable de l’imaginaire, de la jeunesse et de la littérature en général. C’est juste, passionnant, inventif, merveilleux… on s’y plonge corps et âme pour n’en ressortir qu’une fois les presque 550 pages terminées ! La suite est à surveiller d’extrêmement près avec Les disparus du Clairdelune paru il y a peu.

11 réflexions au sujet de « Chronique : La Passe-miroir – Tome 1 – Les Fiancés de l’hiver »

  1. La Fête des mots

    Coucou, je viens de lire ta chronique.
    J’ai découvert cette saga par la blogosphère. J’avoue avoir été un peu sceptique. la saga avait un tel succès que j’avais peur d’en attendre trop. j’ai fini par craqué. Et j’en pense la même chose que toi. C’est juste merveilleux. En plus, on découvre sans cesse les personnages. Ils évoluent, se dévoilent toujours un peu plus et je crois que ça renforce l’histoire en plus de l’univers absolument fabuleux qui est créé.
    En tout cas, merci pour ton article

    1. glowmoonlight Auteur de l’article

      Bonjour à toi, et merci pour ton chaleureux message ! Je suis ravie que ce premier tome de saga t’ai plu, as-tu lu le second ? Je suis actuellement en train de le lire et c’est toujours aussi merveilleux…

      Par ailleurs, si cela t’intéresse, nous allons recevoir l’auteur en fin d’année ou début 2017 pour une séance de signature dans la librairie où je travaille, ça va être génial ! (la librairie est dans le 13eme à Paris).

  2. Neymé Malys

    Hello!
    Un petit commentaire pour dire que je suis totalement d’accord avec ta chronique.
    J’avais acheté ce livre car je l’avais vu plusieurs fois dans ma librairie et qu’il m’intriguait réellement. La libraire m’en a parlé avec enthousiasme et j’étais pressé de le lire. Je n’ai pas regretté. Ce livre est dense et très bien écrit. Il y a une galerie de personnage attachants et intéressants.
    J’ai lu le deuxième tome et il est tout aussi réussi. Il y a plusieurs intrigues et la fin est magnifique!
    Merci pour ton article!

    P.S: Si tu as aimé ce livre, je pense que tu aimeras Six of Crows (je ne sais pas si tu connais). C’est un livre magnifique de Leigh Bardugo. Conseillé par une libraire je l’ai lu et il est trépidant et presque aussi dense que « Les fiancés de l’Hiver ».

    1. glowmoonlight Auteur de l’article

      Bonjour à toi Neymé, merci pour ce commentaire 🙂 Je suis actuellement en train de lire le second tome et je fais tout pour ne pas le finir trop vite, je veux le savourer… !
      En ce qui concerne Six Of Crows je connais de nom, et il me tente depuis sa sortie, d’autant que es chroniques sont très élogieuses… Je crois que je vais craquer cet été et me le prendre pour les vacances ! Je connaissais l’oeuvre de Leigh Bardugo grâce à sa sére Grisha (dont le premier tome est paru chez Castelmore), et c’était une super découverte. Chronique ici : http://labibliothequedeglow.fr/chronique-grisha-tome-1-les-enfants-du-royaume/
      Seul bémol, l’éditeur ne semble pas vouloir faire paraître la suite de Grisha, ce qui est fort dommage aux vues des qualités que réunit ce roman.

      En tout cas je note pour Six of Crows et je le prends, c’est sûr ! A très bientôt sur la toile et n’hésite pas à me dire quels bons conseils ta libraire te donne, ça m’intéresse 😀

      Glow

      1. Neymé Malys

        Tu me diras ce que tu penses de la fin du deuxième tome? Elle est… surprenante mais pour ne pas te gâcher le plaisir je ne dis rien! Bouche cousue…
        Je vais tout de suite voir ta chronique que tu as faite sur Grisha (que je n’ai pas encore lu…).

  3. Lucie Laval

    Hello ! Très très belle chronique, qui donne terriblement envie… Si je n’avais pas encore plein de livres à lire en retard et pris la résolution de me consacrer aux livres qui sont d’ores et déjà dans ma bibliothèque, je me jetterais dessus illico ! Mais je le garde dans un coin de ma tête 😉

    1. glowmoonlight Auteur de l’article

      Merci Lucie, et oui, c’est juste génial… Mais il existe en poche alors, ce n’est pas vraiment mal si tu l’achète 😀
      Si ça n’est pas le cas, la prochaine fois que tu passes…

  4. Mallou14

    J’ai beaucoup aimé ce premier tome même si je l’ai trouvé un peu lent par moment. J’ai lu le deuxième tome et ça a été un coup de foudre complet, l’attente pour le troisième tome est très longue ^^

  5. Nicolas

    Non ce roman n’est pour ma part pas comparable à l’inimitable Harry Potter, dont l’intrigue principale ainsi que les histoires secondaires sont beaucoup plus captivantes. Là j’avoue m’être un peu ennuyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *