Chronique Jeunesse : Victor Tombe-Dedans chez les Trois Mousquetaires

Victor Tombe-Dedans chez les trois mousquetairesEt si vous aviez le pouvoir de rentrer dans les histoires que vous lisez… que feriez-vous ?

 Paru en novembre 2014 chez Sarbacane dans la très sympathique collection Pépix, Victor Tombe-Dedans chez les Trois Mousquetaires est le tout dernier titre en date de Benoît Minville.

Non content d’écrire des romans, Benoît Minville en vend également à travers l’un des plus beaux métiers du monde : libraire. On lui doit également un roman pour ados paru dans la collection Exprim’ : Les géants.

Les illustrations sont quant à elles signées de la main de Terkel Risbjerg, un artiste d’origine danoise qui travaille aussi bien dans les dessins animés que dans l’illustration pour enfants. Il a une petite dizaine de titres à son actif.

Un jeune héros téméraire à l’imagination débordante

Victor est comme tous les enfants de son âge : curieux, vif, intrépide et débordant d’imagination. Sauf que dans le cas de Victor, ses inventions de l’esprit peuvent être dangereuses… il suffit qu’il rêve devant son chocolat au lait pour risquer de se noyer dedans et de croiser un galion sorti de nulle part !

Alors imaginez un peu ce qu’il se passe quand le jeune garçon lit un livre. Et oui, il plonge littéralement dedans ! C’est ainsi que Victor débarque dans l’histoire des Trois Mousquetaires… pour le meilleur et pour le pire, l’aventure est lancée.

Un roman jeunesse léger et agréable

L’idée de pousser l’imagination d’un jeune héros jusqu’à ce que ses élucubrations mentales deviennent réalité est sympathique. Le roman fait même penser au récit La bibliothécaire de Gudule avec son héros qui voyage à travers les récits.

On découvre ainsi les fameux Trois Mousquetaires (qui sont quatre, attention !) à travers un œil neuf et drôle. C’est une bonne idée que de prendre un classique et de le présenter sous une forme originale et intelligente qui pourra peut-être leur donner envie de lire justement ces fameux incontournables de la littérature. Cependant, je ne trouve pas assez d’entrain ou de magie pour entrer totalement dans cette courte histoire.

Bien que l’histoire soit tout à fait construite, l’écriture assurée par le jeune Victor lui-même est parfois trop décousue, partant dans tous les sens. On sent que l’idée de l’auteur est de bien retranscrire l’enthousiasme du petit narrateur, mais malgré tout, c’est un peu trop désordonné.

Le côté positif de ce roman est certainement ses très nombreux clins d’œil fait à notre culture connectée. On y parle des grands yeux larmoyants du Chat Potté de Shrek, des Trois brigands de Tomi Ungerer… Ces références ne sont peut-être pas toutes comprises par les jeunes lecteurs, mais ça n’est absolument pas gênant.

 ……

En somme, cet ouvrage pour la jeunesse est plaisant, mais pas non plus inoubliable. A lire dès l’âge de huit ou neuf ans environ pour tout fan d’aventure et de récit de cape et d’épée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *