Chronique Jeunesse : Sacrées Souris !

Sacrées souris !A la découverte de la vie quotidienne des souris d’église… !

Lois Lowry est une auteur américaine qui a de très nombreux ouvrages pour la jeunesse à son actif. Mais on la connait surtout pour sa série Le Quatuor qui comprend le roman Le Passeur (tout juste adapté au cinéma d’ailleurs) ou encore L’élue. Elle a également écrit Passeuse de rêves, Compte les étoiles ainsi que la série de romans Anastasia.

Sacrées Souris est paru en avril 2014 dans la collection Neuf de l’école des Loisirs et se destine à des lecteurs de 8-9 ans environ.

Hildegarde, Maîtresse Souris de son état

Dans le monde des souris, il existe une petite communauté bien spéciale… les souris d’église. Ces dernières ne vivent que dans les dessous de la nef, de la sacristie et du garde-manger ! Tout va donc pour le mieux chez les souris, mais il ne faut pas oublier que le jour de la Bénédiction des Animaux approche, et avec lui les ennuis.

Ça, sans oublier la menace du Grand X qui pèse sur les souris depuis toujours et qui se fait plus précise depuis quelque temps… et oui, quand une dizaine de souriceaux devient visible en plein milieu de l’église, ça éveille l’inquiétude des humains ! Et c’est à Hildegarde de gérer tout cela, avec la pression qu’induit le fait d’avoir le statut de Maîtresse Souris.

Sympathique, drôle et plein de bonnes idées

Ecrire des romans avec des souris pour personnages, c’est la mode du moment en jeunesse (Catacomb City, Sacrée Souris…) et je dois avouer que c’est un sous-genre de la fantasy animalière qui me plaît beaucoup. Ce court roman est écrit du point de vue d’Hildegarde, la grande chef souris. Son rôle est constamment remis en question par Lucretia, qui convoite sa place depuis longtemps.

Le Grand X dont il est question n’est autre qu’un exterminateur, alors les attachantes petites souris n’ont qu’à bien se tenir ! C’est ainsi que l’on suit les nombreuses péripéties que doit traverser Hildegarde pour préserver tout le monde : porté de souriceaux cavalant partout à travers la nef, pièges à souris cachés partout à travers la nef…

« C’était terrible d’être appelé « nuisible » ! […] Mais les souris ? Et en particulier les mignonnes souris d’église, qui connaissaient les paroles de tous les hymnes et de toutes les prières ? Qui chantaient de leurs petites voix aiguës, pieuses et gonflées par la foi, les yeux vers le ciel et les queues courbées avec respect ? Si Père Urphy savait seulement quels trésors demeuraient dans ses murs ! »

Ce récit est donc fort sympathique, et c’est presque à regret que l’on quitte ces souris sacrées… De plus, c’est un réel plaisir que de parcourir l’église de leur point de vue. On découvre tout le vocabulaire associé à l’architecture des églises : nef, narthex, déambulatoire, travées… elles n’auront plus de secrets pour vous et les jeunes lecteurs !

 …..

Sacrées Souris est donc joliment écrit et charmant en tous points. Il a beau se passer dans une église et traiter de religion, le but n’est pas de convertir, mais de découvrir le monde feutré des églises… d’un tout petit point de vue.

A lire dès le CE1 environ. Malicieux, plein de tendresse avec un soupçon d’action : voilà le mélange simple et efficace de ce roman. Et si Lois Lowry nous lit un jour : une suite, une suite !

AUTEUR :
TRANCHE d´ÂGE :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *