Chronique : Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers

Une histoire unique et touchante qui parle traite de l’homosexualité, de l’identité et des questionnements que l’on peut avoir quand on est plongé dans les émois de l’adolescence.

Véritable classique dans le monde des romans ados, Aristote et Dante découvrent les secrets du l’univers est un roman paru en 2015 en France, aux éditions PKJ. L’ouvrage est écrit par Benjamin Alire Saenz, un auteur américain, il s’agit de son premier roman.

Pour la petite anecdote, sachez que si les éditions PKJ ont publié cet ouvrage, c’est en partie grâce aux bloggeurs français qui lisent en V.O., ils ont repéré ce livre et en ont fait part à l’éditeur. C’est ainsi qu’est arrivé le roman en France !

Il faut avouer que rarement un livre aura autant fait parler les réseaux sociaux et la blogosphère à ce point. Le buzz autour d’Aristote et Dante a été incroyable, et continue toujours d’exister au travers des gens qui le découvrent encore, comme moi par exemple.

Enfin, en nouveau roman de Benjamin Alire Saenz va bientôt sortir chez PKJ, il s’agit de L’insaisissable logique de ma vie qui est prévu pour fin 2018 !

Une amitié qui débute de façon originale

Se lier d’amitié avec quelqu’un à la piscine parce qu’on ne sait pas nager ? C’est ce qu’il va arriver à Ari (surnom d’Aristote). Quand Dante va le voir tenter de nager, il se dit qu’il peut lui apprendre la natation ! C’est ainsi qu’ils découvrent qu’ils n’habitent pas très loin l’un de l’autre… et à force de se voir, de se vanner et de s’apprécier, Dante et Ari vont devenir les meilleurs amis que le monde n’a jamais connu !

Mais Dante a un très gros faible pour Ari… et il n’est pas uniquement question d’amitié… Il est sous le charme d’Ari et l’assume totalement.

Ari quant à lui n’est pas familier d’une telle aisance et se retrouve démuni face à tant d’assurance. Ari, lui, manque de confiance en lui et ne se pose même pas la question. Pour lui, Dante est un très bon ami, et il ne rêve que d’une chose, embrasser la fille qui lui plaît au lycée…

Une leçon de vie mémorable et magnifique

Si vous cherchez une magnifique histoire d’amour ET d’amitié, ce roman est fait pour vous (et à mettre entre toutes les mains dès l’âge de 14/15 ans !). Avec délicatesse et habileté, l’auteur nous offre une histoire superbe et originale. Je n’ai pas eu le coup de cœur que certains ont eu pour ce roman, mais j’ai passé un excellent roman en compagnie de ce duo drôle et improbable qui va traverser nombre d’épreuves…

Au fil des pages et des dialogues savoureux, on voit la relation d’Ari et Dante changer, ils se lient d’amitié comme le font les amis d’une vie entière. Et surtout, ils vont tout faire pour que l’adversité devienne une force pour eux.

Mais il n’y a pas que leur relation qui est importante. L’histoire étant écrite du point de vue d’Aristote, nous sommes aux premières loges pour découvrir ses questionnements sur tous les sujets. Et parmi ceux qui reviennent le plus souvent, il y a le sujet de son frère, qui est actuellement en prison. Mais également celui de son père, qui a fait la guerre et qui en est revenu changé, quasi mutique et toujours fermé, avec qui il ne partage plus rien. Et il y a aussi les nombreuses questions que se pose Ari sur ses origines mexicaines, et à quel point elles peuvent influer sur sa façon d’être, de penser, de se projeter face aux autres…

Plus qu’une histoire d’amour et d’amitié, c’est donc un roman complexe et bourré de réflexions qui nous est ici offert. Face à un Dante qui sait exactement qui il est et ce qu’il veut, nous avons Ari et ses milliers d’interrogation sur les fameux « secrets de l’univers ».

J’ai trouvé ce roman très beau, il est parfait pour les lecteurs de 14 ans environ car il parle de sujets qui les concernent fortement. C’est un âge où on se pose beaucoup de questions et où on n’a pas toujours de réponses…

C’est le genre de roman que l’on a envie de lire pour se sentir fort.e, confiant.e, et pour croire en la bonté de la nature humaine. La fin a beau être totalement prévisible, on s’en moque totalement. Le but de ce roman n’est pas de savoir si Ari et Dante finissent ensemble, mais plutôt de savoir comment ils évoluent l’un grâce à l’autre et s’épanouissent.

……

En somme, c’est un très beau roman YA sur la famille, l’amitié, l’amour… et qui nous laisse un message fort, que l’on soit ou non concerné par le sujet principal qu’est l’homosexualité. Tout le monde trouve son compte dans cette histoire où la beauté réside dans les petites choses du quotidien…

Et si c’était là qu’étaient cachés les plus grands mystères de l’univers ? Dans un rire, un sourire, un geste…

Une réflexion au sujet de « Chronique : Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *