Chronique jeunesse : Les aventures de Groot et Rocket

Une novelisation extrêmement décevante s’inscrivant dans l’univers Marvel pour les enfants de 9 ans environ…

Les enfants adorent les adaptations de comics : qu’elles soient sous forme cinématographiques, d’albums pour enfants, de coloriages, ou encore de romans. Alors, quand on découvre une novelisation des aventures de Groot et Rocket pour les enfants, on ne peut qu’être ravi, d’autant que cela peux leur donner l’envie de lire…

Et quand on découvre que l’auteur est Tom Angleberger, c’est encore mieux ! En effet, c’est lui qui a écrit la série de romans jeunesse Origami Yoda (Seuil Jeunesse) qui a très bien fonctionné auprès des jeunes lecteurs ! Mais malheureusement, ce casting de rêve ne suffit absolument pas à créer un roman jeunesse de qualité…. Explications.

Piégés sur une étrange planète…

Groot et Rocket sont coincés sur une planète très bizarre et surtout très déserte. Elle semble remplie de commerce, mais il ‘y a aucun visiteur ou touriste à part eux. Les seules autres « personnes », ce sont les commerçants, mais ils ont un petit quelque chose d’étrange… mais le duo n’arrive pas à mettre le doigt sur ce qui ne colle pas…

Heureusement, le duo va être aidé par un personnage inattendu et extrêmement puissant : un dévidoir de scotch. Oui, mais pas n’importe lequel ! Il peux générer seul son scotch, et a d’autres pouvoirs incroyables !

Ainsi commence la quête du trio pour sortir de cette planète étrange et infernale où il n’y a ni à boire, ni à manger et où tous les commerçants veulent vous forcer à aller aux toilettes…

Une déception sur de très nombreux points

Je n’ai absolument pas apprécié cette lecture, et cela pour de très nombreuses raisons. Premièrement, la narration : elle est extrêmement familière, à la limite du vulgaire parfois, et surtout, l’auteur prend des libertés en inventant des mots… Cela n’apporte rien à l’histoire et il le fait si souvent que ça en devient usant. Tout cela sans oublier les nombreuses « coupures » où nous sont décrits divers bruitages « bruit d’ouverture de porte », « bruits de bras robotisés poussant une petite créature des bois vers les toilettes »…

Second point : l’illustration. Les dessins sont franchement laids. On ne comprend pas l’intérêt de lire un livre avec autant d’illustrations aussi pauvres. Peut-être est-ce pour se rapprocher des jeunes lecteurs en « infantilisant » les illustrations ? Quel qu’en soit le motif, je trouve cela franchement inutile et à part gagner quelques pages, je ne vois pas l’intérêt…

Troisième point : le prix. Pour un roman destiné à des enfants d’environ 9 ans, et d’une aussi piètre qualité, je trouve le prix excessif. En effet, ce roman jeunesse est à 15,90€ ! Un prix outrancier quand on voit l’offre qui peut nous être faite pour ce type de lectorat et pour le même budget… Le fait d’adapter l’univers Marvel n’ouvre pas le droit de vendre tout à un prix aussi élevé…

…..

En ce qui concerne le scénario, bien que peu poussé, il aurait pu être sympathique, mais l’écriture bloque tout et il devient difficile de l’apprécier pleinement. En conclusion, cette aventure loufoque de Rocket et Groot ne m’a absolument pas convaincue, et c’est fort dommage car je trouvais l’idée géniale pour attirer de nombreux lecteurs potentiels. Voici la preuve qu’un grand nom ou qu’une licence ne suffit pas à créer automatiquement un titre de qualité…

Une réflexion au sujet de « Chronique jeunesse : Les aventures de Groot et Rocket »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *