Chronique : Half Bad – Tome 1 – Traque Blanche

Half Bad 01Dans le monde des sorciers de notre époque, il faut montrer patte blanche sous peine d’être inlassablement traqué…

Premier roman de Sally Green, Traque Blanche est également le premier opus d’une trilogie (The Half Life Trilogy). Paru en premier lieu en Angleterre, l’ouvrage a vu ses droits achetés dans plus de 25 pays ! Autant dire que le directeur éditorial de Penguin (éditeur original de la série) a fait une affaire aussi exceptionnelle que substantielle. Alors, cet ouvrage est-il l’événement young-adult de l’année comme annoncé ? La réponse ici.

Nathan, 16 ans, et déjà beaucoup de soucis…

Notre monde contemporain n’est pas aussi ordinaire qu’il y parait. En effet, les sorciers rôdent et vivent parmi nous, et une guerre secrète entre sorciers blancs et sorciers noirs fait rage depuis des siècles.

C’est dans ce monde que vit Nathan : issu d’une mère sorcière blanche et d’un père sorcier noir, le jeune homme a un statut indéterminé dans la communauté. Et pour son plus grand malheur, tant que le Conseil des Sorciers Blancs d’Angleterre n’aura pas statué sur sa part « blanche » et sa part « noire », Nathan sera sans cesse harcelé. D’autant que son père est le sorcier noir le plus cruel et le plus dangereux au monde…

Convocations abusives, interrogatoires, harcèlement, séquestration… tout est bon pour faire ressortir la part obscure de Nathan. Tous partent du principe qu’il est mauvais, et à force de le lui faire croire, il risque bien de le devenir.

Mais ce n’est pas le pire, si Nathan ne reçoit pas ses trois présents et le sang d’un parent avant l’âge de 17 ans, il ne deviendra jamais un véritable sorcier. Et ceux qui ratent cet ultimatum meurent dans de bien tristes circonstances…

Half Bad 01 VOUn nouvel univers magique et sombre

S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas enlever à cette nouvelle saga, c’est son ambiance : sombre et glaçante, ça fait du bien de lire quelque chose qui n’est pas aseptisé. On découvre un univers où la magie blanche est au final pire que la noire. En effet, les sorciers noirs sont traqués avant même que leur état ne soit avéré. Nathan est d’ailleurs l’exemple le plus probant de cette injustice et en subit quotidiennement les conséquences. On assiste d’ailleurs à une scène de torture particulièrement cruelle qui laissera des cicatrices à Nathan.

Il y a des éléments positifs tout le long du récit, mais pas au point d’en faire un tel bouche à oreille. Les ingrédients sont bien là : un anti-héros, un soupçon de romance, de la magie à l’état brute et du suspense… Et pourtant, tout cela n’est guère suffisant pour captiver de façon durable le lecteur.

La communication autour du roman a été telle que l’on nous a promis le blockbuster de l’année (aussi bien Outre-manche qu’en France), ce qui est risqué car cela augmente d’autant plus l’attente autour du roman.

 ….

En conclusion, Traque Blanche est un ouvrage que l’on peut qualifier de très (et trop) introductif. Nous en savons encore très peu sur la magie qui y règne et ses enjeux de façon plus globale. On demande à en savoir plus, mais sans non plus trépigner d’impatience dans l’attente de la suite. Dès 15 ans.

Parution de Half Wild, second tome de la série en mars 2015 aux Etats-Unis et plus tard en France.

AUTEUR :
EDITEUR :
TRANCHE d´ÂGE :

2 réflexions au sujet de « Chronique : Half Bad – Tome 1 – Traque Blanche »

  1. Rominet masqué

    Merciiiiiiiiii pour la qualité de tes articles !!! Je me demandais si tu l’avais chroniqué ^^ Ça rend toujours service 🙂
    Je pense que je vais quand même le lire !

  2. Ge Chapelle

    Merci pour cette chronique:) Je l’ai lu et j’ai été très déçue. Je me suis ennuyée et je n’attends pas du tout la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *