Chronique BD : Rock & Stone – Tome 1

Rock & Stone 01Une bd post-apocalyptique sur une exoplanète où les robots sont devenus le fléau de la race humaine sur une lointaine planète colonisée…

Paru en janvier 2014 aux éditions Delcourt, Rock & Stone est un court cycle bd en deux tomes seulement. Plongé dans une ère post-apocalyptique, sur une planète nommée Caldoria où les robots dominent les hommes, nous suivons un jeune garçon nommé Stan…

Nous retrouvons Nicolas Jean au scénario (il a travaillé sur 2000AD et Geek Le Mag), Yann Valeani au dessin (on lui doit Derm chez Delcourt) et Gaétan Georges pour la colorisation (il a notamment participé sur les projets bd Angus, Masqué ou encore Sept naufragés).

Rock & Stone 01 inside 03A l’ère de domination des robots

Nous sommes en 2215, sur une planète exploitée par les humains pour son minerai nommée Caldoria. Cette planète aride est hostile à l’homme à cause de l’IA (Intelligence Artificielle) nommée Iahvé (un nom à la sémiologie religieuse lourde de sens…) qui détruit tous les humains que les robots qu’elle contrôle rencontrent.

En peu de temps, ce fut l’hécatombe… il y eu peu de survivants humains, dont le jeune Stan fait partie. Isolé qu’il est dans le désert de Caldoria, le jeune homme décide de partir quand il fait la rencontre d’un robot qui ne tue pas les humains. Le seul robot à ne pas les éliminer. Surnommé Rocky par Stan, les deux improbables comparses vont faire route ensemble, vers une destination connue du robot seul… mais dans quel but ?

Rock & Stone 01 insideUne belle bd de science-fiction au scénario simple mais captivant

Rien de bien nouveau sous le soleil avec Rock & Stone, mais le tout est très bien traité : tant au niveau des dessins que des couleurs, tout participe à en faire une bd de qualité que l’on apprivoise facilement et avec grand plaisir.

Les humains survivent, Stan suit le seul robot de la planète à ne pas vouloir tuer son espèce et on se demande où va nous emmener l’intrigue… Et bien assez loin pour nous offrir un petit twist bien sympathique vers les ultimes planches de ce premier tome.

La couverture est absolument magnifique, percutante visuellement, montrant toute la force de cette amitié improbable voire impossible en 2215. Et, chose agréable, l’intérieur est aussi beau que l’extérieur : les dessins sont travaillés et de qualité, ce qui n’est pas toujours le cas pour de nombreuses bd. On appréciera donc la qualité des dessins et des couleurs, les beaux paysages et les traits de caractère marqués des personnages. Mon coup de cœur va surtout vers le travail de colorisation de Gaétan Georges, qui a sublimé la bd.

 …..

En conclusion, Rock & Stone est un premier tome de qualité qu’il serait dommage de rater. Tous les éléments qui font selon moi une bonne bd sont réunis : un scénario simple, cohérent et qui attise notre curiosité sans être simpliste, des dessins intérieurs de qualité et des couleurs extrêmement bien travaillées.

Le tout donne donc un vrai plaisir de lecture, on a donc hâte de voir quelles vont êtres les ultimes aventures du duo incongru que forment de robot géant et ce petit bout d’humain ! La suite et fin est à paraître en 2015… il faudra donc s’armer de patience.

Rock & Stone 01 inside 02Chronique rédigée pour le site ActuSF.

Une réflexion au sujet de « Chronique BD : Rock & Stone – Tome 1 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *