Chronique : Cher Inconnu

Cher inconnu

Un très beau roman, plein de sensibilité sur une thématique difficile : les grossesses non désirées chez les adolescentes

Ce roman de l’anglaise Berlie Doherty a été réédité chez Pôle Fiction (collection de poche pour ados de Gallimard) mais il date en fait d’il y a presque vingt ans. La preuve s’il en est que le thème de la grossesse chez les adolescentes n’est pas un « phénomène de société » récent mais bien un sujet de fond qui traverse les époques et les mœurs.

Une histoire d’amour sans aucun nuage à l’horizon…

Ce que vivent Helen et Chris, c’est de l’amour mêlé à de la passion. Ils ont le sentiment qu’ils sont invincibles, que l’avenir leur souri… et il va leur sourire plus ou moins, mais pas de la manière dont ils l’espéraient.

Ils n’ont partagé qu’une seule fois l’intimité qui unis deux êtres qui s’aiment, et cette seule fois à suffit à créer la vie… un fait dont la possibilité même ne leur avait pas effleuré l’esprit, le genre de chose qui n’arrive « qu’aux autres ».

Le style d’écriture est original, mêlant récit épistolaire et journal intime d’adolescent (eh oui, une fois n’est pas coutume, c’est le garçon qui écrit).

Un récit tout en douceur qui ménage ses lecteurs tout en leur ouvrant les yeux

Fini l’insouciance pour le couple d’amoureux qui va devoir prendre de nombreuses décisions sur leur avenir proche. Et même si nos deux adolescents sont loin d’être niais, ils n’étaient pas préparés à être parents si tôt.

La notion de bien et de mal s’efface au fur et à mesure que l’on découvre Helen et Chris. L’une est bonne élève et souhaite entrer au Conservatoire, l’un est un garçon tout ce qu’il y a de plus normal hormis le fait que sa mère ait quitté très tôt le domicile familial pour ne jamais revenir… ils sont insouciants, mais pas irresponsables (on peut toutefois se demander comment ils n’ont pas déjà entendu parler de grossesse et de contraception, chacun ayant seize ans…).

Il faut saluer ici la performance de Berlie Doherty qui expose dans son roman tous les points de vues possibles sur cette grossesse inattendue : celui des parents et des autres membres de la famille, des amis, des élèves du lycée… sans jamais prendre parti pour l’un des camps.

Un exercice d’écriture difficile qui ne peut empêcher le lecteur de prendre parti pour l’un ou l’autre des points de vue, ce qui est d’ailleurs un bien car il pousse ce dernier à fournir une réflexion qui lui est propre sur la question.

Alors pour ou contre, la question n’est pas là mais plutôt dans ce que vous penserez vous après la lecture de cet ouvrage sensible et merveilleux. A lire dès l’âge de quinze ans pour tous ceux qui veulent découvrir un très bon ouvrage sur thème décidément fort délicat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *