Chronique : Imaqa

Un grand classique encore trop méconnu de la littérature danoise qui saura vous donner le sourire et vous faire voyager dans le froid du Groenland et la chaleur extraordinaire de ses habitants.

Paru en 2002 aux éditions Gaïa, Imaqa est devenu un classique du fonds de ce petit éditeur. Souvent réimprimé, l’ouvrage a connu différentes éditions : grand-format, poche collector (magnifique édition dans la collection Kayak, c’est celle que je possède, cf image ci-contre), poche chez Babel…

Flemming Jensen est un auteur danois né en 1948. Outre son travail d’écrivain, il est connu au Danemark pour ses sketchs radio et télé. Il a également adapté pour le théâtre les racontars de Jørn Riel changer.

Il a également écrit Le blues du braqueur de banque, Maurice et Mahmoud ainsi que Petit traité des privilèges de l’homme mûr et autres réflexions nocturnes.

Tous sont disponibles aux éditions Gaïa.

Une mutation en terre inconnue et pleine de promesses…

Martin est un professeur danois qui aime sortir de sa zone de confort, se remettre en question, découvrir des choses… C’est pourquoi il fait sa demande de mutation pour quitter le Danemark et enseigner au Groenland. C’est un fait que nombreux ignorent (c’était mon cas), mais le Groenland est un territoire qui appartient au Danemark.

Mais là où Martin pensait révolutionner l’enseignement à son échelle dans une petite ville Groenlandaise, ses espoirs sont vite douchés par le ministère de l’éducation. Il est hors de question qu’il aprenne la langue locale et il doit tout faire pour accélérer l’assimilation du peuple Groenlandais. Nous sommes dans les années 70, et le Danemark semble vouloir tout faire pour effacer ce qui fait du Groenland ce qu’il est afin de le transformer en annexe danoise…

Drôle, chaleureux et passionnant

Si vous avez envie de dépaysement et d’anecdotes fameuses, Imaqa est le roman parfait ! C’est une petite merveille qui vous permettra de découvrir la culture Groenlandaise et ses nombreuses traditions folles et géniales.

Par exemple, tout le monde connait la roulette russe, mais qu’en est-il de la roulette groenlandaise ? Il s’agit d’un jeu beaucoup moins dangereux et plus alcoolisé qui consiste à secouer une cannette parmi d’autres. Tour à tour, chacun ouvra sa cannette, le perdant se prend un jet de bière en pleine face (ou dans le nez pour les moins chanceux).

Et ceci n’est qu’une seule des nombreuses façons qu’on trouvé les groenlandais pour s’amuser et faire passer le temps quand les nuits sont longues et glaciales.

Outre les nombreuses péripéties amusantes que va vivre Martin, Imaqa se propose également de prendre du recul par rapport à la situation du Groenland vis à vis du Danemark. En effet, le Danemark est prêt à faire venir des jeunes groenlandais sur son territoire afin qu’ils apprennent la langue danoise à une rapidité fulgurante.
Logés, nourris et blanchis, ils découvrent un mode de vie totalement différent fait d’une offre pléthorique que ce soit culturellement, gastronomiquement, les possibles sont démultipliés… C’est en effet un plus, mais le moins, c’est que quand ils rentrent dans leur famille au Groenland, ils sont tiraillés entre deux cultures, deux modes de vie totalement différents. Cela en fait des étrangers à leur propre culture qui pour certains n’arrivent pas à trouver leur voie entre leurs racines et un Danemark qui veut les faire changer afin d’en faire de « vrais » danois…

Imaqa est donc bien plus qu’un roman drôle et rafraîchissant, c’est également un texte qui analyse une situation sociale complexe, fascinante et méconnue.
Je ne sais pas ce qu’il en est du Danemark d’aujourd’hui, soit cinquante ans après l’intrigue d’Imaqa, mais j’espère de tout cœur que le Groenland réussi à conserver coûte que coûte ses spécificités culturelles, sa langue et sa richesse.

En somme, Imaqa est un magnifique texte à la fois drôle et profond. Il vous offrira un dépaysement total dans une culture totalement méconnue et fascinante. Cet ouvrage est peut-être l’occasion d’ouvrir la porte à la littérature groenlandaise (et danoise) qui a de nombreuses voix à faire entendre.

EDITEUR : ,
TRANCHE d´ÂGE :

Laisser un commentaire