Chronique manga : Scott Pilgrim – Tome 1 – Precious Little Life

scott-pillgrim-01Ou comment un phénomène outre-Atlantique et primé par beaucoup me reste incompris.

Pour la petite anecdote, quand mes collègues libraires et moi avons vu le livre dans les cartons, nous avons étés curieux, car on nous avait présenté l’ouvrage comme « un phénomène », puis on l’a feuilleté et là, rien ne va plus : sur les trois libraires que nous sommes et qui l’avons lu, aucun de nous n’a compris l’engouement qui s’est développé autour de Scott Pillgrim.

Cette bande-dessinée-roman-graphique-manga a un succès incompréhensible : tout d’abord, je trouve les graphismes franchement peu attirants, le trait est grossier, mais passons, si encore l’histoire peux rattraper le tout… eh bien non. L’intrigue est très simple, un jeune homme tombe amoureux d’une fille, mais pour vivre cet amour pleinement, il devra d’abord prouver sa valeur en battant les sept ex-petits copains de la belle demoiselle. Voila. C’est tout.

Je me suis quand même forcée à lire en entier le premier tome de la série (qui comptera 6 tomes) afin d’avoir peu être une explication sur sa réussite. Malheureusement je ne peux émettre que des hypothèses (tout lecteur ayant apprécié Scott Pillgrim est vivement invité à partager ses impressions sur le blog, il serait très plaisant de faire un petit débat là-dessus), tout d’abord, l’auteur, Bryan Lee O’Malley a mélangé les genres et styles, on oscille entre le manga (le noir et blanc) et le roman graphique (le trait peu recherché, qui essaye de se donner un style sans être forcément très marquant) peut-être est-ce pour séduire un plus large lectorat.

Ensuite, il y a toutes les petites références à des jeux vidéo, telles qu’une pièce qui tombe quand il a battu un ennemi (Super Mario), ou les coups qui sont comptés (à l’image de Street Fighter) qui ne sont pas très drôles, même d’un point de vue « geek ».

Scott Pilgrim insideJ’ai en fait l’impression que l’auteur a mélangé le plus de genres possible pour plaire au plus grand nombre possible, avec en fond une histoire d’amour, et l’affaire est dans le sac : ça marche. Affaire à suivre tout de même, la vague Scott Pillgrim n’atteindra peut-être pas la France, nous verrons. D’autant plus qu’un film adapté de la série va bientôt sortir en milieu d’année : Scott Pillgrim VS the World.

En tout cas, très grand fan de Scott Pillgrim, ou pas, n’hésitez pas à donner vos impressions sur cet article afin de faire avancer les explications sur le succès de la série. Le tome 2 sortira le 11 juin 2010.

Bonus : un petit extrait inédit de la série à lire en ligne

2/10

Une réflexion au sujet de « Chronique manga : Scott Pilgrim – Tome 1 – Precious Little Life »

  1. Tchouda

    bonjour, je tiens donc a répondre pour donner mon avis sur cette BD.
    Certe l’histoire de base est pas superbe mais le fait que tous soit suréaliste et plaisant, il ne faut surtout pas être fermé, sinon, c’est sur cette BD ne vous plaira pas.
    Moi ce que j’ai le plus aimé, c’est d’abord le trait de desssin, facile, et surtout le scénario, il ne faut pas s’arreter au premier tome, les autre donne plus de profondeur au personnages at au scenario. Encore un fois,il faut topujours garder en tête que l’univer de Scott Pilgrim n’est pas du tous le notre, et que tous peut être possible, en sachant cela, il y est plus simple d’apprecier l’humour de la serie. Il y a vraiment un coté geek dans la serie, avec de multiple reference, Scott Pilgrin c’est une sorte de rpg en mangas!
    Quand au film, qui est différent de la BD mais garde l’esprit, il y est pas mal mais l’a encore, c’est on aime ou aime pas, mais je vous le conseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *