Chronique : Ramsès au pays des points-virgules

ramses au pays des points-virgulesUn voyage dans l’imaginaire débridé d’un passionné de littérature

Pierre Thiry a été vendeur de disques, administrateur de théâtre, programmateur de concerts et bien d’autres choses encore. Il se consacre maintenant à l’écriture et à l’animation d’ateliers d’écritures.

« Fiction pour tous lecteurs de dix à cent-dix ans »

Le livre est annoncé en couverture comme étant une fiction à lire de de dix à cent-dix ans, ce qui peut laisser en sceptiques certains, mais ça fonctionne. Dès sept ans, on entre dans le monde abracadabrantesque de Sissi et de son oncle avec lequel elle s’est lancée dans un pari un peu fou. Et pour les plus grands, ce roman est une vraie bouffée d’air frais, de clins d’œil à la littérature de tous horizons.

Un récit plein d’humour et une aventure complètement « barrée »

Tout commence donc quand Sissi met au défi son oncle de trouver un livre écrit par un certain Jérôme Boisseau (inventé de toutes pièces par cette dernière)… un pari presque impossible à réaliser, sauf pour l’oncle plein de ressources de Sissi qui va donc se lancer dans l’écriture d’un roman sous le pseudonyme dudit auteur…

C’est ainsi que le roman de Ramsès au pays des points-virgules commence (cette introduction étant elle-même un clin d’œil aux circonstances de la naissance de ce livre).

Un voyage onirique et poétique dans un monde vivant et coloré

L’univers de Pierre Thiry est rempli d’une masse impressionnantes de références littéraires et culturelles diverses. Les clins d’œil à Jules Verne sont assez présents, et pour cause, c’est un de ses auteurs favoris. On croise aussi la vraie Alice de Lewis Caroll qui a une mission pour Sissi, et vous en saurez un peu plus sur la « vraie histoire » du roi Ramsès, mais aussi sur les poissons…

C’est dans un récit qui peut paraître très décousu au premier abord que le lecteur doit laisser son esprit errer. L’écriture de Pierre Thiry fait le reste, très bien tournée, plaisante et souvent drôle, on ne peut qu’être séduit par cet univers si particulier.

En somme, Ramsès au pays des points-virgules est un ovni littéraire à lire pour s’évader, sans préjugés aucun. Adapté aux enfants pour ses aventures simples et vivantes et parfait pour les adultes qui veulent sortir des sentiers battus. Bien sûr, tout le monde ne sera pas conquis, mais ça vaut le coup de s’y essayer.

AUTEUR :
EDITEUR :
TRANCHE d´ÂGE :

4 réflexions au sujet de « Chronique : Ramsès au pays des points-virgules »

  1. glowmoonlight

    Oui, j’ai effectivement vu ça sur ta chronique, et c’est marrant, car c’est justement ce côté là qui m’a plus, moi qui n’aime pas trop les récits qui partent dans tous les sens habituellement, j’ai retrouvé un peu la nostalgie du livre Alice au pays des Merveilles ! 🙂

  2. glowmoonlight

    Oui, j’ai effectivement vu ça sur ta chronique, et c’est marrant, car c’est justement ce côté là qui m’a plus, moi qui n’aime pas trop les récits qui partent dans tous les sens habituellement, j’ai retrouvé un peu la nostalgie du livre Alice au pays des Merveilles ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *