Chronique Jeunesse : Chroniques du bout du monde – Tome 3 – Minuit sur Sanctaphrax

Chroniques du bout du monde 03Troisième et dernier tome de la Trilogie de Spic, notre héros, Minuit sur Sanctaphrax est pour moi le meilleur de la trilogie. Les deux tomes précédents étaient déjà excellents, celui-ci ne fait que confirmer que Paul Stewart et Chris Riddell sont des génies, autant sur le plan de l’écriture que dans les illustrations.

Minuit sur Sanctaphrax nous fait découvrir la géographie de la Falaise que nous n’avons pas encore explorée précédemment. Ainsi, on y voit Sanctaphrax, la fameuse Cité des Sciences et de l’érudition, mais aussi le Jardin de Pierre où est née la pierre qui sert à Sanctaphrax de fondation volante. Mais le problème est justement que les pierres grossissent toujours, et que plus elles sont grosses plus elles s’envolent facilement, et les nombreuses chaînes qui retiennent Sanctaphrax à la Falaise sont en train de se rompre, et tout ce qui sera dessus sera perdu à tout jamais si rien n’est fait…

Le dénouement est proche, et ce volume est vraiment superbe, avec beaucoup d’action. Le personnage de Spic est toujours égal à lui-même, mais beaucoup plus sûr de lui et qui veux montrer sa valeur… c’est une lecture intense que vous allez devoir faire pour suivre le rythme effréné des événements. En tout cas, si vous avez aimé les deux précédents, celui là sera pour vous génial !

Une réflexion au sujet de « Chronique Jeunesse : Chroniques du bout du monde – Tome 3 – Minuit sur Sanctaphrax »

  1. Sylar

    C’est aussi mon préféré de toute la sage.
    Ces livres sont tellement enfantins et poétiques à la fois, même en les relisant à 19 ans j’éprouve le même plaisir que lorsque j’ai lu le premier tome en 6ème…
    Et les dessins, dès la première lecture j’ai été conquise.
    Du grand art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *