Chronique : Les Annales du Disque-Monde – Tome 27 – Le dernier héros

dernierhros.jpg

Un bon petit plaisir à lire, c’est ce que l’on peux faire en faisant court, et en faisant long voila ce que ça va donner : tout d’abord, l’histoire avant toute autre chose. Elle est fort sympathique, j’ai beaucoup aimé les références faites à la mythologie grecque avec le mythe de Prométhée, mais aussi les Dieux inventés par Terry Pratchett. Une multitude de Dieux sont présents dans l’univers un peu fou-fou du Disque-Monde, de Souivo le dieu du bois taillé à Nuggan, un dieu interdisant de goûter à l’ail et aux champignons en passant par le dieu du poisson et d’autre dieux plus académiques comme le Destin… j’ai adoré ! Les dieux jouant sur un grand plateau avec la vie des êtres humains.

L’histoire est donc sympathique, mais elle a un peu trop le goût de « fin du monde », où il faut sauver le disque. Mais heureusement, Pratchett sait y faire pour rendre une histoire plus qu’intéressante, et même carrément hilarante. Mais le livre est aussi sublimé par les illustrations de Paul Kidby qui sont absolument magnifiques. Il y en a au moins une à chaque page, et les personnages sont magnifiquement bien faits dans le détails des trait et expression, génial. Je trouve que les illustrations sont vraiment en accord avec ce que l’on pouvait s’imaginer des personnages comme Cohen le Barbare, ou Rincevent qui est totalement en accord avec le personnage.

En résumé, un bon livre du Disque-Monde, en espérant qu’il y en aura d’autres avec des histoires un peu plus originales je continue ma lecture des annales de Terry Pratchett.

GENRE : Fantasy, Humour
EDITEUR :
TRANCHE d´ÂGE : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *