Chronique : Où sont les filles ?

Et si TOUTES les filles de la terre avaient disparu ?

Écrit par Claire Renaud (à qui l’ont doit quantité d’ouvrages pour la jeunesse) et illustré par Églantine Ceulemans (qui avait déjà génialement illustré Carambol’Ange ou encore Rufus le fantôme !), voici un pépix paru en début d’année 2018.

Un postulat simple, mais terrible

Suite à un souhait lancé à la cantonade qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, la jeune Ondine se retrouve à être la SEULE ET UNIQUE fille au monde. Sa mère est devenue son père, sa sœur, un frère, etc.

Ils ont tous exactement la même personnalité qu’avant ce terrible sort, mais elles sont toutes devenues des garçons. Et dans l’école d’Ondine, même problème ! Si elle ne fait rien, elle risque bien de se retrouver bloquée dans un monde peuplé uniquement de garçons…

Une lecture agréable et drôle

Dans le genre original, dynamique et non dénué d’humour, ce roman-ci se pose bien. L’idée de base est très bien trouvée et nous offre une histoire originale comme les 7/9 ans en liront peu. Bien que les motivations du méchant de l’histoire soient un peu trop nébuleuses, on passera un agréable moment de lecture. De plus, les illustrations de Clémentine Ceulemans accolées au texte font merveille. On est parfaitement dans l’esprit, elle a une façon de dessiner très douce et à la fois vivante. 

Ainsi, c’est un bon roman jeunesse qu’il nous est donné de lire ici. Certainement pas le meilleur Pépix, mais il suffira amplement à faire son office : distraire et faire rire ses jeunes lecteurs au travers d’une histoire efficace. Dès 9 ans. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − cinq =