Chronique Jeunesse : Le Sultan Toufou

le-sultan-toufouL’histoire totalement déjantée d’un sultan qui va devenir fou à cause de malheureuses dates… qu’on l’empêche de déguster !

Les éditions Didier Jeunesse lancent elles aussi leur collection de premiers romans pour les 8-10 ans, il s’agit de la collection Mon Marque page. Ainsi vient de paraître Le Sultan Toufou en avril 2016, écrit adroitement par François Vincent (conteur et musicien de métier) et illustré efficacement Louis Thomas (aidé dans cette tache par son chat Pipo).

Ce court roman est une adaptation du spectacle Le Dattier du Sultan de Zanzibar. Attention, petit coup cœur !

Un dattier, un oiseau et un sultan

Il n’en faut pas plus pour camper cette histoire courte mais efficace. Vous avez d’ores et déjà tous les éléments pour faire passer aux enfants un excellent moment de lecture. L’histoire est très simple : Le sultan Toufou est très énervé. A chaque fois que sont dattier lui fourni des dattes et qu’elles sont prêtes à être cueillies, un oiseau passe le soir et les gobe TOUTES. Le sultan va donc faire appel à son fils ainé pour garder le dattier, mais les choses ne vont pas franchement se passer comme prévu…

le-sultan-toufou-interieurUn humour mordant et une narration efficace

C’est un sans faute pour ce premier roman jeunesse de François Vincent ! La narration et les tournures sont drôles, efficaces et ne prennent pas les enfants pour des idiots. On tombe vite sous le charme de cette histoire courte, parfaite pour conforter les jeunes lecteurs (niveau CE1 environ) dans la lecture. En plus de cela, les dessins en couleurs de Louis Thomas feront mouche à coup sûr !

« Mon fils, mon fils, mon fils, le moment est venu de savoir si tu es devenu un homme. Je vais te confier une mission de la plus haute importance. Tu vas rester toute la nuit au jardin pour surveiller mon dattier. T’en sens-tu capable ?« 

Ah, et je crois que ma phrase préférée dans cette histoire est et restera : « Yapud’dat papa« . Le texte est si fluide que vous pouvez même le lire oralement à vos enfants un peu plus jeunes (vers l’âge de 6 ans). On sent que c’est un texte qui est fait pour être lu à voix haute dans les intonations et les mots choisi par l’auteur.

 …..

Que dire de plus à part qu’il faut vous précipiter sur ce petit livre qui pourra donner le goût de la lecture aux jeunes lecteurs. Il est à lire, à partager pour rire de ce bon vieux et fou sultan mais aussi pour découvrir les trop peux auteurs français publiés à destination de la jeunesse !

Enfin, j’adresse une mention spéciale à la bouille du chat que l’on voit sur la couverture… Et n’ayez crainte, il a son importance cette histoire, vous allez voir… Dès 8 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *