Chronique : Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket – Tome 4 – Pourquoi cette nuit est-elle différente des autres nuits ?

Clap de fin pour une excellente saga jeunesse !

Et voilà. Il fallait bien y venir, mais c’est un déchirement. Voici la fin, le dernier tome de la saga Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket par… Lemony Snicket !

La saga est intégralement disponible au éditions Nathan, les livres son superbes, le papier choisi pour les couvertures est d’une belle texture… Tout est fait pour s’évader, de l’histoire aux illustrations, le tout sur un ton absolument unique, celui d’un auteur de génie.

Un dernier tome en huis-clos à l’échelle d’un train !

Nous voici venus à la fameuse croisée des chemins. Là où toutes nos (très) nombreuses questions vont ENFIN trouver des réponses. Ainsi que celles de Lemony Snicket, notre jeune héros qui travaille déjà comme agent/espion au sein d’une très secrète société…

Mais tout va se précipiter ! Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sera révélé dans un lieu assez inattendu pour conclure en totalité la saga : un train en marche.

Excellent jusqu’à la fin.

La lecture de cette saga fut pour moi une véritable révélation ! Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été accrochée comme cela à une série dédiée à la jeunesse. Tout y est excellent et réussit, et cela avec un goût et un vocabulaire uniques.

C’est le genre d’ouvrage qui devrait être prescrit dans les écoles françaises pour donner le goût de la lecture ! (je sais que la version originale du premier tome a d’ailleurs été prescrite dans certaines écoles anglaises).

Dans ce dernier tome, tout prend enfin sens, et cela avec logique et cohérence. Aucune fausse note dans la conclusion ! Vous saurez enfin qui se cache sous l’étrange pseudonyme de Hangfire. Vous saurez ENFIN pourquoi tout le monde s’arrache l’étrange statue de la Bête Bombinante… et quel est son usage réel… La réponse à cette question est d’ailleurs totalement inattendue !

…..

Tout est finement amené, pensé et développé par Lemony Snicket (l’auteur, pas le narrateur, suivez un peu !). Je n’en dis pas plus, mais je ne peux vous conseiller vivement de lire cette superbe saga. C’est à découvrir dès l’âge de 11 ans environ. C’est malin, on ne prend pas lecteurs pour des idiots, c’est très bien écrit, le vocabulaire y est recherché. Et surtout, on passe un merveilleux moment de lecture…

La conclusion est à la hauteur de ce qui nous a été proposé tout au long de ces quatre tomes. J’espère de tout cœur que Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket deviendra une série emblématique du roman jeunesse à l’avenir.

Elle est encore beaucoup trop peu connue et mérite pourtant d’être aussi connue, voir plus que l’autre saga de l’auteur : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *