Chronique : Coup de Meltem

Coup de meltemParu en avril 2014 aux éditions La Joie de Lire dans la collection Encrage, Coup de Meltem est un ouvrage signé par l’auteur française Sigrid Baffert. Elle est déjà connue pour certains de ses écrits, notamment Blue Cerise saison 1 et 2 (coécrit avec trois autres auteurs).

Virgil, un héros battu pas les vents

On peut décrire Virgil comme un adolescent américain normal, sans problèmes particuliers. Il fait de la natation à un niveau soutenu, poussé fortement par son père dans toutes les compétitions possibles. Virgile n’est pas un féru de natation, mais il fait le nécessaire pour être ce que l’on attend de lui.

Mais ça, c’était avant que l’on découvre son problème au cœur… Virgil est atteint d’une maladie génétique extrêmement rare : la maladie du cœur de verre. Les parois de son cœur s’épaississent avec le temps, jusqu’au jour où elles deviendront trop denses… A ce moment là, le cœur de Virgile cessera tout simplement de battre.

Et comme un problème n’arrive jamais seul, c’est à cette occasion que Virgile découvre que cette maladie génétique lui a été transmise par un donneur de sperme. En effet, le père de Virgile n’est pas son père biologique… et ce donneur malade a semble-t-il revendu ses gènes à bon nombres de sociétés médicales d’aide à la procréation…

Alors, quel sursis pour Virgile ? Aucune idée, chaque cas est unique en termes de temps : certains partent vite, d’autres moins… il n’y a pas de justice ni de logique là-dedans, mais la vie l’est-elle ? Combien de demi-frères et demi-sœur possède Virgile ? Est-il possible de tous les retrouver afin de les prévenir de ce qui les attend potentiellement ? La chasse aux réponses est lancée…

Mais qu’est donc Meltem dans tout ça ?

Suite à ces révélations en chaîne, Virgil fait la découverte d’un réseau nommé le RIAD – Registre des Inséminés Avec Donneur où certains enfants issus d’un même donneur (le père de Virgil s’appelle GCP136) peuvent se contacter. C’est ainsi que le jeune homme fait la connaissance de Meltem, une jeune femme incroyable de fraîcheur (Meltem signifie vent du nord violent en termes météorologiques). Un peu folle, complètement impertinente, cette dernière ne se pose pas autant de questions que Virgile… elle fait tout pour vivre à fond ce qu’elle fait et ne cherche pas à retrouver ce père au legs génétique mortel.

Le sujet du don de sperme et de ses pièges est un thème pour le moins original et inexploité en littérature (ado ou autre). Sigrid Baffert soulève des problématiques que nous ne connaissons pas nécessairement, d’autant plus que la législation change selon les pays (tout cela est très bien expliqué en fin d’ouvrage). Le business de la procréation assistée que l’on entraperçoit à de quoi effrayer, surtout s’il n’est pas contrôlé.

Pour ce qui est de la maladie du cœur de verre, ne la cherchez pas sur Internet, elle n’existe pas ! L’auteur s’est en partie inspiré de la cardiomyopathie hypertrophique mais a préféré rester dans la métaphore pour ne pas rentrer dans des termes trop techniques.

….

Alors ce roman fonctionne-t-il ? Convainquant, certes, on aurait cependant aimé avoir plus d’explications sur les problèmes inhérents aux dons de sperme et le « trafic » qui y est associé, notamment aux Etats-Unis, où se déroule l’intrigue. Cette thématique n’y est au final pas assez creusée à mon goût. L’histoire se centre avant tout sur le héros, ses ressentis, ainsi que sa façon de percevoir sa nouvelle famille élargie. L’acceptation de la maladie y prend également une grande place.

Un roman sympathique donc, même si il ne fait pas de réelles étincelles. Coup de Meltem a le mérite de soulever une problématique inhérente à notre époque. Maladies génétiques détectées trop tard et transmise à des centaines de descendants, incestes fortuits qui peuvent en découler… le problème commence a réellement inquiéter les américains. Dès 14 ans.

Pour aller plus loin : Un article du Huffington Post (en français)traitant du sujet – Une américaine découvre qu’un donneur de sperme a engendré plus de 150 enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *