Chronique BD Jeunesse : Pepper et Carrot – Tome 1 – Potions d’envol

Une nouvelle série de bande-dessinée so choupi !

Créée par David Revoy, Pepper et Carrot est une toute nouvelle série de bd pour la jeunesse qui vint de paraître aux éditions Glénat. Adaptée dès l’âge de 10 ans environ, elle se savourera aussi si vous êtes beaucoup, beaucoup plus grand ! La bd a vu le jour grâce au mécénat, 502 contributeurs on participé à la création de cet ouvrage (plus d’infos sur patreon.com/davidrevoy).

Des scénettes courtes et efficaces

Pepper est une jeune sorcière qui a encore une foule de choses à apprendre. Bien qu’elle sache faire des potions et lancer moult sorts, elle est encore bien trop fleur bleue et pas assez terrifiante pour être une réelle sorcière…

Au fil de courtes scénettes, découvrez le quotidien trépidant et souvent très amusant de la jeune fille… sans oublier son fidèle compagnon (et parfois cobaye malgré lui) Carrot !

….

Une nouvelle série maline, drôle et d’une esthétique remarquable

La première chose que l’on remarque en découvrant cette bd, c’est son dessin. Extrêmement détaillé, physionomie et expressions des personnages très travaillées, une colorisation soignée… La découverte s’annonce sous les meilleurs auspices.

Ensuite, on en lit quelques pages, et là, c’est le coup de foudre. On adorera Pepper et Carrot pour plein de raisons. Tout d’abord, c’est ultra mignon, oui. Mais pas seulement ! L’humour qui ressort de chaque petite scène humoristique a également de quoi plaire. La scène où Carrot se met en tête de faire boire une potion à ses autres amis chats pour qu’ils deviennent des supers héros est extrêmement drôle, et ce n’est pas la seule ! La partie avec l’oiseau bourgeois zombie vaut également son pesant d’or…

On remarquera aussi l’attrait qu’a David Revoy pour l’univers de Myiazaki. En effet, une jeune sorcière sur un balais accompagnée de son chat avec en arrière plan un arbre flottant géant, ça ne vous rappelle pas Kiki la petite sorcière ou encore Le Château dans le ciel ?

Pour ce qui est de l’histoire en elle-même, vous découvrirez au fil des mini-scènes un léger fil rouge. Pepper est encore loin d’être une sorcière accomplie, comme vont le lui rappeler très régulièrement les anciennes… il y a encore beaucoup de travail, comme nous le montre parfaitement ce premier opus !

…..

Ainsi, dans la lignée des Mélusine, mais avec des dessins poussés au sublime, vous trouverez Pepper et Carrot, LA nouvelle série de bd jeunesse à faire découvrir aux jeunes lecteurs dès l’âge de 10 ans. On a hâte d’en découvrir le prochain volet…

Pour aller plus loin : Sachez que tous les dessins de ce premier tome sont sous licence libre, c’est-à-dire qu’ils sont totalement libres de droit. Pour cette bd, il s’agit de Creative Common Attribution qui gère le tout.

Comme le dit l’auteur « En résumé : il suffit d’écrire le nom de tous les participants à l’œuvre utilisée et de respecter donc la paternité de l’œuvre de façon récursive, d’intégrer un lien vers la licence et d’indiquer si des modifications ont été effectuées et leur nature. »

Tout ce qu’à souhaité faire l’auteur, ses projets, ainsi que sa vision du travail de dessinateur sont racontés par le biais d’une interview en fin d’ouvrage. Un petit plus très intéressant !

AUTEUR :
EDITEUR :
TRANCHE d´ÂGE :

3 réflexions au sujet de « Chronique BD Jeunesse : Pepper et Carrot – Tome 1 – Potions d’envol »

    1. Marie- Claire Charpentier

      Merci pour ce merveilleux conseil. Je viens de terminer cette BD suite à votre article et je ne suis aucunement déçue. Les dessins et les couleurs sont magnifiques, les petites histoires sont toutes mignonnes et pleine d’humour.Bref, j’ai adoré.

      1. Laura Auteur de l’article

        Oh ! Je suis franchement ravie que cette bd vous ai plu ! elle est en effet géniale. D’ailleurs, je dois chroniquer le second tome qui vient tout juste de sortir… Belle soirée et belles lectures à vous. <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *