Chronique album jeunesse : Yôkai ! – Le monde des monstres japonais

Un magnifique album aux allures de bestiaire entièrement dédié aux monstres issus du folklore japonais… les yôkai ! Découvrez qu’il y a un esprit pour chaque objet qui nous entoure…

Présenté et écrit par Fleur Dogey, illustré sublimement par Sandrine Thommen, voici l’album Yôkai ! – Le monde des monstres japonais. C’est un magnifique ouvrage dédié à la jeunesse… qui pourrait bien séduire également les adultes passionnés de Japon. Il vient de paraître aux éditions Actes Sud Junior le 11 octobre dernier et il est tout simplement magnifique.

Un bestiaire fantastique qui prend sa source dans la culture nippone

Pour ceux qui aiment les créatures magiques, les choses étranges, les bêtes bizarres, les esprits inquiétants… les yôkai sont une source d’inspiration fascinante. Au Japon, il existe un yôkai pour chaque objet du quotidien, mais aussi pour de très nombreux animaux. Certains yôkai se camouflent même sous des traits humains !

Mais chacun possède une histoire différente, une légende qui lui est propre. Dans cet album aux illustrations détaillées et superbes, découvrez un peu plus d’une trentaine de ces esprits issus d’un folklore captivant…

Un ouvrage d’initiation de qualité

Pour les curieux, cet ouvrage est une véritable petite bible des yôkai (à destiner aux enfants dès l’âge de 9 ans environ). On peut le feuilleter, le découvrir, le parcourir comme on le souhaite…

Certains yôkai sont présentés sur plus de quatre pages, comme le kitsune (le fameux renard à neuf queues), le kappa (et sa terrible physionomie) ou encore le tengu (une créature au très long nez rouge).

D’autres nous sont présentés sous un format plus court, mais tous sans exception sont intéressants. On apprend ainsi qu’un grand nombre de Pokémons ont été inspirés par les yôkai.

Chacun des yôkai présentés bénéficie quoi qu’il en soit d’une belle illustration colorée et vivante. On découvre ainsi qu’il y a des yôkai pour absolument TOUT : la femme esseulée trahie par son mari peut se transformer en yôkai, le chat maltraité par son maître également… Il en est de même pour les objets lorsqu’ils ont plus d’une centaine d’années d’existence, ces derniers sont alors dotés d’une âme : lampions, vaisselle, vêtements, tout y passe ! Et chacun à un nom spécifique qui le défini. Ainsi, le karakasa est le fameux parapluie doté d’une jambe unique, le burabura est quant à lui le lampion qui l’accompagne la plupart du temps…

Et ce n’est pas tout ! Vous apprendrez encore bien d’autres choses si vous osez ouvrir ce livre qui nous présente une culture si différente de la notre qu’elle nous parait fantastique. Cet album est pour moi un futur classique, à classez entre les beaux-livre et les albums destinés à la jeunesse.

Il fera un fabuleux cadeau pour les enfants et les ados qui ont un intérêt tout particulier pour le Japon… Mais les adultes passionnés de culture nippone devraient également y trouver leur compte grâce aux illustrations mémorables de Sandrine Thommen. Personnellement, il a désormais une place de choix dans notre bibliothèque !

Pour aller plus loin : N’hésitez pas à aller voir l’article concernant un roman jeunesse entièrement dédié aux yôkai ! Il s’agit de Une histoire terrifiante – Le miroir aux sortilèges paru chez Flammarion et écrit par N.M. Zimmermann.

Une réflexion au sujet de « Chronique album jeunesse : Yôkai ! – Le monde des monstres japonais »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *