Chronique album jeunesse : Blanche-Neige et les 77 nains

Blanche Neige et les 77 nainsParu dans la petite et talentueuse maison d’édition Talents Hauts, voici une réécriture originale et déjantée de Blanche-Neige et les sept nains… Mais dans cette histoire ils sont 77 et non pas 7 ! Et comme habituellement avec cet éditeur, l’histoire nous invite à sourire, et à réfléchir de façon égalitaire, sinon féministe.

A l’illustration, nous retrouvons Davide Cali (Un papa sur mesure, Chez moi, Je n’ai pas fait mes devoirs parce que…), et à l’écriture Raphaëlle Barbanègre (Les Docs du CP, Baisers ratés de New York, Super Potamo).

Un début d’histoire légèrement différent !

Comme vous le savez, dans le conte original, Blanche-Neige fuit pour échapper à une terrible et méchante sorcière… et elle fait la rencontre de 7 nains. Et c’est à partir de ce point-là que notre histoire diverge pour nous faire rencontrer… 77 nains !

Pattemouille, Trivulce, Pétoche, Popote, Bernique, Moisi… ils ont tous leurs petits noms (et ils sont tous illustrés sur une belle double-page).

Mais ça, c’est la partie drôle de l’histoire, car la pauvre Blanche-Neige va vite déchanter. Elle qui pensait avoir trouvé un havre de paix, un abri où fuir définitivement la sorcière, elle est tombée sur pire ! Lessive, cuisine, vaisselle, repas, bordage des nains, histoire à conter à chacun d’entre eux… Bref, la vie avec les 77 nains est un enfer ! Et la solution que notre chère Blanche-Neige va trouver pour fuit cet esclavagisme est tout simplement géniale… mais je n’en dis pas plus.

Blanche Neige et les 77 nains intérieurUn graphisme coloré, épuré, joyeux et beau, tout simplement

A peine la couverture aperçue, on tombe immédiatement sous le charme de cet album aux couleurs vives et chatoyantes. Tout en angles et traits, le graphisme est extrêmement vif, dynamique, joyeux. Même les scènes où Blanche-Neige est fatiguée, triste ou énervée sont colorées de façon gaie, voir enjouée.

Et pour cause… c’est qu’elle a de la ressource notre Blanche-Neige ! Et la façon dont elle va se tirer du mauvais pas dans lequel elle s’est fourrée en emménageant chez les 77 nains est très bien trouvée (je résiste à la tentation de vous la dévoiler, mais je la trouve juste parfaite et géniale…).

En effet, la conclusion de ce conte revisité est typique de ce que nous propose habituellement Talents Hauts : une histoire prônant l’égalité des sexes, et plus particulièrement le partage équitable des tâches ménagères dans ce cas-ci.

…..

En somme, cette réadaptation au goût du jour de Blanche-Neige est pour moi un incontournable à mettre entre toutes les petites mains (garçons OU filles), et ce dès l’âge de 4 ans. Faites le plein de couleurs et d’humour le temps d’une histoire… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *