Chronique : Les agents de Mr Socrate – Tome 1 – La confrérie de l’Horloge

Une série à destination des adolescents sombre et captivante, en pleine ère Victorienne !

Connaissez-vous Arthur Slade ? Si non, il s’agit d’un auteur d’origine canadienne dont l’univers est aussi sombre que plaisant. En France, nous ne le connaissons que pour une seule série : Les agents de Mr Socrate (paru chez MSK, la collection pour ados du Masque), le reste de son œuvre n’ayant pas été traduite.

En France, cette saga fantastico-historique en quatre tomes est passée relativement inaperçue, et c’est fort dommage. L’univers de l’Angleterre Victorienne y est bien campé, et l’ambiance y est savoureuse…

Un orphelin au physique atroce mais aux capacités extraordinaires

Tout commence avec l’histoire de Modo, bossu, trapu et né avec une laideur si absolue qu’il a été vendu par l’orphelinat qui en avait la charge. A l’âge de 1 an à peine, il est balloté de ville en ville par des forains qui l’exposent dans leur musée des horreurs…

Mais ça, c’est avant que le mystérieux et très classieux Mr Socrate croise son chemin. Racheté pour une somme bien rondelette aux forains, Mr Socrate décide de prendre l’enfant sous son aile, mais ce n’est pas par altruisme…

Formé au combat, élevé par les meilleurs professeurs, Modo va peu à peu évoluer. Son intelligence n’a d’égal que sa laideur… Mais le bébé devenu jeune homme a un autre atout de taille que tous ignorent sauf Mr Socrate et quelques personnes triées sur le volet : Modo peu changer comme il le souhaite de morphologie et d’apparence. Un don extraordinaire quand on est voué à vivre de l’espionnage !

Un roman noir et captivant mélangeant fantastique et historique de main de maitre

Ce premier tome de saga commence très fort avec des personnages convaincants et bien campés. Si vous aimez comme moi les atmosphères sombres et teintées de mystères ésotériques, cette série est pour vous !

Dans La confrérie de l’horloge on trouve : du surnaturel, un savant fou qui ressemble étrangement au Docteur Moreau de H.G. Wells malgré son nom : Hyde (un autre clin d’œil fait à l’œuvre de Stevenson , L’étrange cas du Docteur Jekyll et Mr Hyde cette fois-ci). De même Modo nous fera penser au Quasimodo du Notre-Dame de Paris de Victor Hugo de par son nom et son infirmité.

Vous découvrirez également une étrange technologie mélangeant métal, vapeur et expérimentations (du bon steampunk en somme !), le tout arrosé de potions dangereuses aux effets étranges… Sans oublier l’ambiance si particulière et charmante de l’Angleterre Victorienne… et ses nombreux dangers ! Vous croiserez également des personnages historiques emblématiques de l’époque, comme le Prince Albert.

…..

Alors si les récits d’espionnage vous tentent, que les jeux de dupes vous attirent et que l’action vous fait vibrer, La confrérie de l’horloge sera le roman parfait ! A découvrir dès l’âge de 14 ans environ.

3 réflexions au sujet de « Chronique : Les agents de Mr Socrate – Tome 1 – La confrérie de l’Horloge »

  1. Laura Auteur de l’article

    Cher Chat du Cheshire, ravie de voir que certains connaissent déjà cette saga ! Je suis en train de lire le second tome, et j’aime toujours autant, cette fois le duo Modo/Octavia voyage beaucoup !

    Chère Zaphrina, ravie de te faire découvrir une nouvelle saga ! d’autant que les ouvrages sont corrects en termes de prix : le premier tome est à 10€, les autres entre 10€ et 12€ ! Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *