Chronique : Geek Girl – Hors-série – Être ou ne pas être

Un épisode inédit de Geek Girl à assimiler comme un bonus, mais à réserver aux fans absolus de la saga !

Geek Girl est une série qui cartonne dans son pays d’origine, l’Angleterre, mais également en France, où elle a réussit à trouver son public. En France, ce sont les éditions Nathan qui la publient. La grande mode des séries littéraires à succès, c’est de sortir des épisodes « hors-série » qui la plupart du temps se situent entre les tomes déjà parus. On a déjà pu voir cela avec la série Les filles en chocolat ou encore la saga Cherub.

Ici, Être ou ne pas être se déroule entre les tomes 1 et 2 même si il n’est pas annoncé comme tel.

Une audition pour jouer Hamlet… à l’école d’Harriet

Harriet sait comme toujours se fourrer dans les situations les plus délicates. Cette fois-ci, c’est avec la pièce Hamlet de Shakespeare qu’elle va rencontrer un problème… Nat, sa meilleure amie l’entraine dans l’aventure car elle souhaite avoir un grand rôle dans la pièce, et Harriet est là pour la soutenir et décrocher un rôle, même petit… Mais rien ne va bien entendu se passer comme prévu, surtout lorsque Harriet découvre que Nat joue la comédie comme un pied !

Un hors-série quelque peu superflu…

A moins d’être un fan ultime de la saga Geek Girl, vous pourrez très largement vous passer de ce court hors-série. L’ouvrage qui ne fait à peine que 160 pages, ne fait qu’effleurer les caractères de personnages que nous connaissons déjà très bien grâce à la lecture des autres tomes de la saga…

On retrouve ici tous les travers bien connus d’Harriet, mais sans évolution dans le campement de son personnage. Les même ficelles sont tirées, on connaît déjà la fin de cette histoire, et rien n’est assez nouveau pour maintenir notre intérêt.

Et même si on déteste cordialement le personnage d’Alexia et qu’on adore le voir en prendre pour son grade (enfin !), elle n’est pas crédible dans cette nouvelle… Pas assez maligne et pernicieuse, elle se borne à son unique but : nuire le plus possible à Harriet, quitte à ce que tout le monde saches que c’est elle la fauteuse de troubles… ça ne tien pas franchement la route comparé à ce à quoi elle nous a déjà habitué…

……

Lire cette nouvelle n’apporte donc rien sinon retrouver Harriet pour une aventure inédite. Mais c’est très court, rapide à lire, et un peu cher pour ce que c’est (9,90€). A réserver à ceux et celles qui souhaitent avoir la collection complète des Geek Girl dans leur bibliothèque pour se rapprocher encore un peu plus de leur personnage favori. Pour les autres, vous pouvez vous en passer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *